Kovalchuk, officiellement agent libre, nie sa signature à New York

Aujourd’hui marque une journée importante de la carrière d’Ilya Kovalchuk en Amérique du Nord. Pour la première fois depuis qu’il a annoncé sa retraite, en 2012-2013, ses droits LNH n’appartiennent plus aux Devils du New Jersey.

L’ailier gauche quitte aujourd’hui la liste des retraités volontaires et devient officiellement un agent libre. Belle façon de célébrer ses 35 ans.

Le SKA a été éliminé par le CSKA en demi-finale, la semaine dernière, ce qui lui laisse vraisemblablement le champ libre afin de s’entendre sur les termes d’un contrat avec une équipe du circuit Bettman.

Il ne peut toutefois pas signer l’entente avant le premier juillet, malgré son statut. Il ne peut que négocier et accepter certains termes. 

Et contrairement à ce qui a été rapporté au courant des derniers jours, Kovalchuk n’a pas d’entente avec les Rangers de New York. Ce dernier a démenti les rumeurs et confirmé qu’il n’avait même pas encore discuté avec une équipe.

« Beaucoup d’amis m’ont appelé pour me dire félicitations ou me questionner. C’est comme ça que la presse marche en Russie. Ils disent que j’ai déjà signé le contrat, avec le nombre d’années et une équipe… En fait, je n’ai parlé à personne. »

On vous rappelle que le Russe qui vient tout récemment de remporter l’or en Corée du Sud avait mentionné qu’il ne serait pas en mesure de se pardonner s’il n’essayait pas de remporter la Coupe Stanley.

C’est pourquoi signer avec les Rangers ne semblait pas logique… Ni pour le clan Kovalchuk, ni pour le clan des Rangers.

En Rafale

– Adam Cracknell réitère : il veut revenir à Laval.

– S’ennuie-t-il?

– Quel joueur.

– Le voulez-vous encore à Montréal?

 

PLUS DE NOUVELLES