Koivu, Roy, Brodeur ou Holland sont des candidats logiques pour le Canadien

Tout le monde est d’avis. Geoff Molson doit larguer son rôle de président des opérations hockey et vite. Selon les analystes, il est une partie du problème actuel de son entreprise, le Canadien de Montréal. Molson doit seulement camper le rôle de propriétaire et donner les grandes lignes. J’ai d’ailleurs pondu un texte à ce sujet hier, donc aujourd’hui, j’apporte un soupçon de nouveauté dans ce dossier.

Outre Stéphane Quintal, quel autre nom pourrait tenir les guides de président du Canadien de Montréal? Moi, l’un qui me séduit est un ancien numéro 11 du Canadien de Montréal, et je ne parle pas de Scott Gomez, mais bien de Saku Koivu. Il ne maîtrise peut-être pas la langue de Molière aussi bien que sa conjointe certes, mais ce n’est pas un problème pour moi. Un guerrier et un joueur qui a porté le « C » pendant une décennie à Montréal, ce n’est pas rien.

Patrick Roy? Oui, mais… L’ancien cerbère numéro 33 voudra prendre le rôle de directeur général et de l’entraîneur-chef en plus de ça. Farce à part, ça bougerait autrement que ça s’il était l’un des décideurs « hockey » de ce club-là. Roy a beaucoup de défauts, mais il demeure un gars d’action.

Martin Brodeur? C’est le nom qu’a suggéré François Gagnon et je ne crois pas qu’il soit dans le champ. Un nom avec beaucoup de potentiel, qui occupe actuellement le rôle d’assistant au directeur général du côté des Blues de Saint-Louis. Il a tous les atouts pour devenir le manitou du Canadien de Montréal. Son calme légendaire serait sans aucun doute l’une de ses forces principales.

Et si Ken Holland devenait ZE candidat? Le contrat de Holland se termine à la fin de cette campagne-ci en plus. Boom. Capitalise, Geoff!

Personne n’a une fiche aussi étoffée que Ken Holland dans le milieu. Il serait un candidat de taille afin de remplir ces fonctions, après 35 ans au sein de l’organisation des Red Wings de Detroit.

Un candidat qui pourrait devenir logique… s’il ne retourne réellement pas avec les Wings.

En rafale

– Ne venez pas me dire qu’il n’y a pas de place pour Andrei Markov au sein de cette brigade?

– Que se passe-t-il avec Jake Allen lorsque les moments forts arrivent? Anxiété?

– La bonne nouvelle du jour chez le Lightning.

– On ne niaise pas du côté de la Caroline.

– Bruce Boudreau a amplement raison…

PLUS DE NOUVELLES