Kaberle est encore un bon quart-arrière

Tomas Kaberle a été un des pires « Habs Killer » lors des 10 dernières années, un peu comme un certain Erik Cole. Gauthier mise sans doute beaucoup là-dessus: Kaberle retrouvera sa motivation à Montréal et il dynamisera le jeu de puissance.

Aura-t-il raison avec ce nouveau pari audacieux?

Il ne manquerait plus que R.J Umberger!

Sérieusement, je crois que Kaberle est un joueur démotivé depuis son départ de Toronto et l’ensemble son jeu depuis février dernier a raison de nous laisser perplexe.

Mais, rappelons-nous qu’un des seuls endroits qui aurait pu l’intéresser à l’époque, en plus de Boston, était Montréal. De plus, on peut être certain que Gauthier a déjà manifesté de l’intérêt pour Kaberle dans le passé, mais Toronto n’a probablement jamais été intéressé à le transférer à Montréal. Puis, CBC raportait aujourd’hui qu’il aurait également été intéressé à ses services l’été dernier. Plekanec a fait un peu de P.R. dans ce dossier, si on se souvient bien.

Après tout, Kaberle a tout de même fait 47 points la saison dernière, ne l’oublions pas!

Le style du Tricolore conviendra-t-il davantage à Kaberle?

Par ailleurs, est-ce que le Canadien aurait pu soumettre une offre comparable à celle des Bruins en février dernier? Rappelons que Peter Chiarelli avait dû céder Joe Colborne, un choix de 1ère ronde en 2008 (16e au total) + un choix de première ronde en 2011, Stuart Percy (25e au total) + un choix de 2e ronde en 2012, à son ami Brian Burke.

Quelque 10 mois plus tard, Gauthier obtient ce même Kaberle pour… Jaroslav Spacek!

Kaberle peut-il être devenu à ce point ringard en 10 mois?

Le Tchèque est passablement « gras » en ce moment et, oui, il a ralenti depuis ses meilleures années à Toronto. Ces statistiques et son jeu en témoigne. Il devra slacker sur les gâteaux et la Pilsner Urquell!

Mais rien nous dit qu’il ne reprendra pas la forme progressivement en retrouvant sa motivation ; 33 ans (presque 34), c’est loin d’être vieux pour un défenseur de talent lorsqu’on a encore le goût de jouer au hockey. Plusieurs connaissent même leur meilleure saison en carrière vers 35 ans! On verra bien assez tôt si Kaberle sait retrouver cette étincelle que Jim Rutherford pensait probablement éteinte à jamais.

Cette acquisition vient aussi donner du poids à l’idée que l’on a enfin compris que Markov était et sera toujours -qu’on le veuille ou non- un joueur fragile jusqu’à la fin de son contrat. Kaberle, qui est seulement un an plus vieux que Markov, et dont le contrat se terminera en même temps que celui du Russe, s’amène très clairement en tant que police d’assurance à titre de général de l’attaque massive.

Notons aussi qu’une différence de seulement 325 000$ séparait Kaberle et Spacek sou le plafond. Si Kaberle redevient un défenseur efficace de 40 points et plus par saison, Gauthier aura réalisé tout un coup. Si ce n’est vraiment pas le cas, il se sera peinturé dans le coin avec un autre lourd contrat.

Molson pourrait alors être tenté de le regarder avec des gros yeux…

Je laisserai donc définitivement la chance au coureur avant de me prononcer davantage sur le geste de Gauthier. Tout dépendra si Kaberle sait retrouver progressivement le style offensif efficace qui le caractérisait il n’y a pas si longtemps et s’il cadre bien à Montréal, ce qui n’a pas été le cas ni à Boston, ni en Caroline.

Dans la catégorie vétéran avec gros contrat, j’ai tout de même plus d’espoir dans son cas que dans celui de vous savez qui…

Disons qu’avec le match qu’il vient de disputer contre les Devils, match où il a clairement démontrer qu’il peut encore être le quart arrière d’un jeu de puissance dans la LNH, c’est bien parti.

Pas besoin d’une évaluation de 15 parties pour nous faire une idée sur cet aspect de son jeu.

En fait, Le 2e but du CH a été marqué quelques secondes après une pénalité, c’est comme si c’était encore un avantage. Kaberle a réalisé un superbe jeu le long de la bande sur la séquence avant de refiler la rondelle à Darche seul dans l’enclave. Son entrée de zone sur le premier but n’était pas piquée des vers non plus.

Seulement, dommage qu’il ait fait dévier la rondelle derrière Price sur le seul but des Devils, ça va arriver.

Mais bon, enfin la Flanelle pourra miser sur un défenseur qui ne paniquera pas avec la rondelle le long de la ligne bleue adverse avec l’avantage d’un homme.

Et ça, c’est exactement ce que Gauthier voulait.

Après Schneider et Bergeron en 2009, puis Wisniewski en 2010, Kaberle en 2011?

PLUS DE NOUVELLES