Joueurs autonomes 2011 : Le radar ultime!

Grosse journée au bureau!

Débutons avec Ken Platenpouich, qui vous offre son texte hebdomadaire.

Je lui cède donc la parole… ou plutôt, l’espace!

Joueurs autonomes 2011 : le radar ultime!

Avec les signatures récentes de Brooks Laich et de Chad Larose, on peut enlever deux noms qui figuraient assez haut sur le tableau de chasse déjà pas trop garni de Pierre Gauthier à l’aube de l’ouverture du marché des joueurs autonomes.

Pour un, Laich était probablement la cible numéro un du dg montréalais alors que Larose aurait pu être perçu comme un excellent remplaçant de Benoît Pouliot sur la troisième unité.

En tentant de se mettre dans les chaussures de Pierre Gauthier, on se penchera donc sur ce qu’il reste de ce marché des joueurs autonomes, qui encore cette année sera plutôt maigre.

Les « gros noms »

Oublions tout de suite les Brad Richards et Simon Gagné si vous le voulez bien, puisque l’on sait tous qu’ils ne veulent pas jouer pour le Canadien. Allons-y plutôt avec les autres soi-disant « gros noms » qui seront sur le marché et qui n’auraient rien a priori contre l’idée de jouer Montréal!

S’il ne paraphe pas une nouvelle entente avec les Flyers dans les prochaines heures, Ville Leino, 27 ans, deviendra probablement le joueur le plus convoité du côté du Canadien. Avec le talent qu’on lui connaît, Leino viendrait ajouter cette profondeur offensive qui manquait cruellement au Canadien l’an dernier. Il ne serait pas un mauvais candidat à l’aile droite de Cammalleri et de Plekanec. Cela permettrait à Jacques Martin le luxe d’utiliser AK46 sur un 3e trio capable de produire en attaque. Gageons aussi que Pierre Gauthier ne détesterait affaiblir les Flyers en s’entendant avec Leino. Celui-ci exigerait aux alentours de 3,5M$ annuellement et j’aurais envie de dire minimum…

 

Ce qui vaut pour Ville Leino pourrait aussi valoir pour Jussi Jokinen. Le talentueux ailier de 28 ans, spécialiste des tirs de barrage, a relancé sa carrière avec les Hurricanes lors des deux dernières campagnes, y allant respectivement de 65 et 52 points. Il est cependant passé d’une saison de  30 à une saison de 19 buts lors de la dernière année. Néanmoins, Jokinen pourrait aller chercher lui aussi plus de 3M$ sur le très petit marché de 2011.

Un autre joueur de la Caroline, bien connu des Montréalais, Eric Cole, 32 ans, pourrait également attirer l’attention du Canadien ce vendredi. Ce dernier a lui aussi connu un regain de vie dernièrement enregistrant 52 points, dont 26 buts, ses plus hauts totaux depuis 2006-2007.  En plus de pouvoir marquer, l’américain Cole pratique un style plus robuste qui pourrait combler un besoin chez le Canadien. Cole devrait encore toucher autour de 3M$ l’an prochain.

Enfin, il ne semble vraiment pas un plan A pour Pierre Gauthier (et encore moins pour Jacques Martin, dit-on), mais à quelques heures de l’ouverture du marché, un certain Jaromir Jagr est toujours disponible. En voilà un autre qui n’aurait aucun mal à patrouiller l’aile droite sur le trio de Plekanec… On entend toujours des chiffres avoisinant les 2 M$ dans son cas… Pas cher!

Les « cartes cachées »

Une première carte cachée pour le Canadien pourrait bien être le Québécois Éric Bélanger, auteur de 42 points l’an dernier à Phoenix. En pensant que Lars Eller ne pourrait revenir au jeu qu’en novembre, la valeur d’Éric Bélanger a dû augmenter aux yeux de Gauthier depuis la fin de la saison. Autre fait à rapporter, le CH vient de laisser partir deux francophones en Picard et Pouliot. Quoiqu’on en pense, on sait que l’organisation se doit de prendre à cœur le fait français dans son marché (c’est Gauthier qui l’a déjà dit) et elle se verrait très mal de présenter seulement que deux francophones à son public majoritaire lors de l’ouverture de la saison. Mais au-delà du fait français, Bélanger, 33 ans, est un bon joueur de hockey polyvalent qui pourrait ne pas coûter plus de 2 millions à ses futurs employeurs.

Un joueur vieillissant, mais toujours productif à 36 ans, Vaclav Prospal, pourrait boucher un trou sur n’importe lequel des trois premiers trios à l’aile ou au centre. Encore ici, Gauthier pourrait s’en tirer à un prix d’ami et pour un court contrat.

Un autre joueur qui a du millage au compteur, mais qui continue de produire bon an mal an est le vétéran de 37 ans, Andrew Brunette. Auteur de 46 points l’an dernier avec le médiocre Wild, Brunette pourrait bien venir en relève de Benoît Pouliot à l’aile gauche sur le 3e trio en plus d’être une option efficace en avantage numérique.

Lorsque l’on parle de «carte cachée», le talentueux Tchèque Tomas Fleishmann est un nom qui doit venir en haut de plusieurs listes. Mais on ne sait toujours pas dans quelle mesure Fleishmann sera remis de sa mystérieuse maladie à la poitrine d’ici octobre. Ça ne regarderait pas trop bien aux dernières nouvelles… Une équipe prendra-t-elle une chance?

Son nom n’a pas été énormément mentionné dans les rumeurs, mais le gros et expérimenté joueur de centre slovaque, Michael Handzus, s’il n’est pas trop gourmand, pourrait peut-être intéresser Pierre Gauthier. À 34 ans, celui-ci peut encore rendre de très bons services sur un troisième trio. Ce serait le Radek Bonk de cette année!

Un autre joueur qui a passé sous le radar jusqu’ici est l’ancien porte-couleur des Olympiques de Hull et des Cataractes de Shawinigan, le Tchèque Radim Vrbata. À tout juste 30 ans, ce dernier a jusqu’ici enregistré 323 points en 601 matchs dans la LNH. Pas banal. Les mains sont là.

Il y aurait bien quelques autres cartes cachées, comme Zherdev, Kovalev, Miettinen ainsi que le diminutif franco-ontarien Steve Sullivan, mais ne pariez pas votre chemise sur ces joueurs.

Des employés de soutien de qualité

Si les joueurs vedettes se font très rares sur le marché, les plombiers, eux, sont légion.

Le nom qui retient évidemment le plus l’attention médiatique au Québec ces derniers jours est bien sûr celui de Maxim Talbot. On dit que Gauthier serait intéressé à lui offrir un contrat, mais quels seront les chiffres sur celui-ci? Malgré ses récentes blessures, Talbot peut rendre de bons services à une équipe et marquer de gros buts à l’occasion (genre, 7e match de la finale…), mais sa production demeure très limitée en saison régulière. Mérite-t-il vraiment plus d’argent que Pascal Dupuis qui a signé pour 1,5M$ et qui présente des statistiques nettement supérieures lors des deux dernières saisons? Le fait qu’il soit Québécois et qu’il s’adresserait aux médias dans la langue (un peu maganée) de Molière pourrait jouer dans la balance. La balle sera dans son camp.

On ne sait pas si Talbot est si haut dans la liste de priorités du Canadien, mais il aura sans doute de la compétition dans les offres de contrat qui sortiront du bureau de « Monsieur » Gauthier dans la journée de vendredi.

Un  joueur au style tout aussi combatif qui serait probablement au-dessus de Talbot dans la liste d’épicerie du Canadien, pourrait très bien être Joel Ward, la sensation des dernières séries chez les Predators de Nashville (13 points en 12 matchs).  L’Ontarien de 30 ans est plus gros (218 lbs) et moins amoché que Talbot et il a cumulé de meilleures statistiques lors des trois dernières saisons. Un excellent plombier/power forward ou, si vous voulez, un Travis Moen de grand luxe.

Une autre sensation du printemps, Sean Bergenheim, 27 ans seulement, pourrait lui aussi recevoir un beau fax du Canadien sous peu. Bergenheim, un Finlandais (!), a marqué 13 buts et enregistré 25 points en moyenne lors des 4 dernières saisons, mais il a explosé avec 9 buts et 11 points en 16 matchs éliminatoires avec Tampa Bay lors des plus récentes séries. Ça se paye des affaires de même…

Scottie Upshall représente lui aussi un cas fort intéressant. Doté d’aptitudes offensives non négligeables (il vient de connaître une saison de 22 buts, 34 points) Upshall est le genre de joueur polyvalent et énergique qui peut se promener sur les trois premiers trios au besoin, mais qui serait surtout là pour donner du punch à la troisième unité.

Chuk Kobasew, Raffi Torres, Michael Rupp, Cam Jensen, Ben Eager, Radek Dvorak et Matt Bradley sont d’autres employés de soutien qui sont susceptible d’intéresser le Canadien pour diverses raisons.

Un autre défenseur?

C’est un scénario qui avait très peu été évoqué jusqu’à tout récemment, mais l’offre de contrat qu’a finalement refusée Hamrlik nous a laissé croire que Gauthier serait peut-être intéressé à mettre la main sur un vétéran défenseur. Veut-il tasser Spacek du décor? Aura-t-il nécessairement à la faire? Toujours est-il que si tel est le vœu de l’organisation -mettre la main sur un autre vétéran défenseur-  les candidats seront au rendez-vous. Babchuk, Kaberle, Montador, McCabe, White, Greene, Hejda, Vandermeer, Hannan et Jovanovski représentent tous des options possibles pour le Canadien, tout dépendant de ce qu’il compte faire avec Spacek.

Un nouvel adjoint à Price?

Un autre Québécois bien connu des partisans du CH pourrait recevoir une belle attention du Canadien d’ici quelques heures. À 33 ans, s’il n’est pas trop gourmand, Mathieu Garon, possède le profil idéal pour épauler Carey Price dans les prochaines années. Il a de l’expérience, il connaît la musique à Montréal, il ne fait pas de vagues et, surtout, il peut facilement garder les buts 20 à 25 fois en saison régulière en plus de pouvoir assurer une belle relève en cas de blessure. Très pratique quand ton équipe jouera 12 fois 2 matchs en 2 soirs. Bref, quoi demander de plus? Ah oui, il parle lui aussi français aux micros plantés devant sa face.

Lors des dernières années le vétéran Ty Conklin a été, règle générale, un très bon gardien substitut. Le hic, et il est de taille, est qu’il a été pourri l’an dernier à St-Louis, affichant un horrible taux d’efficacité de .881, une chute de .040 par rapport à sa saison précédente. Un pensez-y-bien…

Pour sa part, Alex Auld a encore des chances de demeurer à Montréal, mais disons que ça serait encore une année très chargée pour Price…

Plusieurs autres gardiens pourraient également faire réfléchir le dg montréalais du Vermont (!). On pense entre autres, à Peter Budaj, Pascal Leclaire, Brian Boucher, Marty Turco et Mike Smith. Tout est possible de ce côté, à ma connaissance, personne n’avait évoqué le nom d’Alex Auld l’an dernier!

Voilà, ça fait le tour, les jeux sont faits, rien ne va plus!

PLUS DE NOUVELLES