Josh Morrissey signe un contrat de transition avec les Jets

Voilà un dossier qui commençait réellement à s’éterniser.

Josh Morrissey, le défenseur des Jets de Winnipeg, vient de signer un contrat de deux saisons d’une valeur de 6,3M$. Cette entente lui rapportera 3,15M$ annuellement.

D’ailleurs, Morrissey était joueur autonome avec compensation. 

La saison dernière, le patineur de 23 ans s’était imposé sur le top 4 de l’équipe, alors qu’il avait récolté 26 points en 81 parties.

Le pacte que Morrissey vient de parapher est sensiblement similaire à celui que Brandon Montour a signé durant l’été avec les Ducks d’Anaheim.

Néanmoins, la situation salariale du club vient de se compliquer, une fois de plus. Avec cette signature, les Jets ne possèdent plus que 23,8M$ sous le plafond en vue de la saison 2019-2020.

Pourquoi est-ce que je vous parle de ça ? 

Parce que Kevin Cheveldayoff aura une saison estivale plus que chargée, l’année prochaine. Il devra mettre sous contrat Kyle Connor, Tyler Myers, Jacob Trouba mais surtout Patrik Laine.

La situation de Patrik Laine, elle, pourrait devenir problématique. Ses demandes salariales pourraient se situer entre 8 et 10M$, ce qui ne va absolument pas aider la cause des Jets. 

Connor – qui gagne actuellement 925,000$ par année – demandera une augmentation considérable. Jacob Trouba sera joueur autonome avec compensation, une fois de plus, lui qui amassera 5,5M$ cette saison.

Myers cherchera également à obtenir une entente à haute valeur monétaire, ainsi que sur une longue période.

On peut également ajouter à ce groupe Andrew Copp, Marko Dano ou encore Branden Tanev. 

Dans tous les cas, la roublardise devra être la qualité première de Cheveldayoff, l’été prochain.

En rafale

– À lire.

– Une formation qui n’est pas si mauvaise que cela.

– Très intéressant.

PLUS DE NOUVELLES