Jonathan Drouin assure qu’il jouera au centre

Jonathan Drouin était de passage au tournoi de hockey de Kristopher Letang, hier, et a commenté la situation difficile de Max Pacioretty, qui est réellement interminable.

Dans un article publié par La Presse ce matin, on apprend aussi qu’il a commenté sa propre situation, et le débat éternel de joueur de centre.

Questionné à ce propos, le #92 a tenu à mettre les choses au clair : il pense jouer au centre la saison prochaine. Il a appris beaucoup de sa première saison complète à cette position et il serait stupide de tout abandonner après ces efforts.

Par contre, il ne s’agit pas de sa décision et il ne peut pas la contrôler. Il se tient prêt à toute éventualité.

« Si je suis au centre, je suis au centre. Si je suis à l’aile, je suis à l’aile. […] Ce n’est pas moi qui décide ma position, mais je pense que je vais rentrer au centre cette année. Je suis plus à l’aise avec ça. »

Après une année d’apprentissage et aucun ajout de qualité au centre de la part de Marc Bergevin, ça demeure logique.

Mais…

Pour l’instant, que Jonathan Drouin soit le centre #1 de l’équipe et que Phillip Danault pivote le deuxième trio est un défaut de l’alignement du Canadien. On ne peut pas aspirer à de grandes choses dans ces circonstances, et c’est pourquoi l’arrivée de Jesperi Kotkaniemi et Ryan Poehling est très attendue.

Rappelez-vous que l’an dernier, Bergevin avait mentionné que dans le meilleur des mondes, Drouin serait l’ailier d’un joueur de centre #1. 

Est-ce encore une réalité? Certains diront que non, je dirai que oui. Drouin deviendra un bon centre s’il réussit à s’adapter convenablement, mais son réel potentiel est en tant qu’ailier dynamique et offensif qui se concentre sur sa production dans la zone adverse. C’est comme ça qu’il s’est le plus démarqué, dans la LNH. 

La bonne nouvelle, c’est qu’il est maintenant habitué au centre. Il est confortable. Jumelé en fin de saison à Gallagher et Byron, c’est là qu’il a connu ses moments les plus satisfaisants. Par contre, Pacioretty et Domi pourraient venir brouiller les cartes, comme le mentionne JF Tremblay.

Il désire aussi s’inspirer de Tomas Plekanec, le modèle parfait d’un centre efficace en zone défensive et sans la rondelle.

En Rafale

– Un de mes souhaits en vue de la prochaine saison : une éclosion de Nikita Scherbak.

– Yakupov jumelé à Gusev, une unité de qualité?

– Kovalev a déçu ses partisans hier soir.

PLUS DE NOUVELLES