John Chayka explique le départ d’Anthony Duclair

La transaction impliquant Anthony Duclair vers les Blackhawks de Chicago semble avoir laissé quelques partisans pantois…

Comme c’est souvent le cas lorsque l’on examine le retour obtenu contre des patineurs controversés! À ce sujet, avez-vous souvenir du passage de Dan Ellis et de Dustin Boyd dans l’uniforme du Canadien?

Si vous répondez dans l’affirmative en ce qui a trait au premier, vous mentez… il n’a jamais signé de contrat avec le CH.

Dans le cas du deuxième, vous avez une sacrée mémoire!

Les droits de ces deux joueurs avaient été cédés au CH en retour du délinquant Sergei Kostitsyn. Ellis ne s’était jamais entendu avec l’équipe tandis que Boyd n’y avait disputé que 10 parties… un mince retour pour un joueur qui empila finalement 50 points à Nashville la saison suivante!

Effectivement, ce type de pacte demande une analyse effectuée par un œil critique pour être bien saisie. Ce n’est pas pour rien qu’Anthony Duclair, espoir prisé en vue du repêchage de 2013, a glissé jusqu’en troisième ronde. Le hasard n’est également pas la cause de son départ précoce des Rangers de New York!

Souhaitant justifier son récent pacte, le DG John Chayka a lancé quelques pistes aux partisans, avides d’explications quant au départ du Duke.

Malgré le fait que les accrochages entre Duclair et les Coyotes ont été tout récemment documentés, ils ne datent pas d’hier. Apparemment, les deux partis n’ont jamais été très heureux durant leur liaison. À court de solutions, la direction de l’équipe s’est donc rendue à l’évidence qu’elle ne s’entendrait jamais avec le Québécois, et lui a donc trouvé le meilleur domicile pour son avenir.

Évidemment, en dépit de la chimie qu’il entretient avec Jonathan Drouin, il aurait été extrêmement surprenant que ce domicile en question devienne le Centre Bell.

Le Canadien n’aurait d’ailleurs jamais réellement été mêlé aux pourparlers visant son acquisition! Cela vous surprend?

Vous auriez souhaité qu’un jeune homme armé d’une mauvaise attitude vienne voler le poste d’un Charles Hudon, qui obtient enfin sa chance après des années dans l’ombre? D’un Paul Byron ayant franchi la marque des 40 points lors de la saison précédente? D’un Artturi Lehkonen qui nécessite clairement du temps de jeu de qualité pour retrouver sa confiance?

C’est ce que je croyais…

Au moment où l’on se parle, Claude Julien peine à trouver un espace sur les ailes de son offensive pour l’impressionnant Daniel Carr. Ne me parlez pas de l’ajout d’un autre ailier, surtout si celui-ci pourrait potentiellement nuire à une confiance d’équipe manifestement déjà affectée…

L’arrivée d’Anthony Duclair à Chicago fait tout son sens. Menotté par les lourds contrats octroyés à Jonathan Toews, Patrick Kane, Duncan Keith et Brent Seabrook, Stan Bowman doit perpétuellement tenter d’acquérir des talents empochant de maigres salaires.

En ce sens, il ose prendre des risques. Précédemment, c’est dans cette optique qu’il avait procédé à l’acquisition de Tomas Jurco, un autre drôle d’oiseau.

En Illinois, Duclair apprendra d’une bande de vrais gagnants. S’il n’aborde pas cette aventure avec sérieux, il risque de se frotter à quelques têtes plus fortes que la sienne, dans le vestiaire des Blackhawks…

En Rafale

– Le nouveau joueur des Hawks portera le 91!

– Une partie précedemment reportée entre les Panthers et les Bruins allongera la saison régulière de la LNH d’une journée…

– Peter Holland ne comprend pas trop la transaction qui l’a chassé de Montréal. À ce jour, je crois que personne ne regrette l’arrivée de Cracknell chez le Rocket, Peter!

https://twitter.com/TheAHL/status/951514047215583234

– L’ISS place Brady Tkachuk au deuxième rang!

– Bravo Laurent!

– Quel tir de l’espoir des Sabres…

PLUS DE NOUVELLES