Jeter aux ordures pour rafler un Jack Adams la saison suivante?

Lors de mon parcours au sein de la LHJMQ (parcours journalistique), Gerard Gallant pilotait les Sea Dogs de Saint John et tous les joueurs de cette époque qui jasaient de leur entraîneur (Gallant) était unanime : « Il est le meilleur coach que j’ai eu! »

Quel homme, quel coach!

Gallant est reconnu pour la proximité avec ses joueurs. Un communicateur hors du commun qui prend bien soin de ses poulains. Un gentleman. Avant de se ranger derrière le banc afin de gérer des joueurs, il a joué 615 rencontres au niveau de la LNH, où il a cumulé 480 points. Sa carrière comme joueur s’est terminée au sein de la IHL. C’est à ce niveau que sa carrière d’entraîneur s’est amorcée. Après deux ans dans ce circuit, il a rejoint les Blue Jackets comme assistant et il a pris les guides lors de la saison 2003-04, pour se faire congédier après 15 matchs en 2006.

La saison suivante, il a passé deux ans à New York (Islanders) comme assistant, puis, en 2009-10, il est retourné parfaire son « coaching » au sein de la LHJMQ, où il a remporté deux championnats en trois ans. Un certain Jonathan Huberdeau figurait au sein de cette équipe. C’est là que les deux hommes se sont liés d’amitié.

Après son deuxième championnat, Gallant a été embauché par la Sainte-Flanelle, comme adjoint à Michel Therrien. Pendant son séjour au sein de l’organisation, c’est lui qui s’occupait des discours entre les périodes. Pourquoi? Parce qu’il demeure l’un des meilleurs communicateurs du circuit. Pendant les deux campagnes où Gerard était derrière le banc, le Canadien a terminé au premier rang de sa division en 2012-13 et il a cumulé 100 points la saison suivante.

C’est grâce à ses qualités d’orateur qu’il a décroché un poste en chef du côté de la Floride. Deux saisons et 22 matchs pour être jeté aux poubelles par Tome Rowe, qui ne s’accordait pas avec lui et qui prenait une direction opposée (stats avancées). Après le chaud soleil, il est devenu le premier pilote en chef des Golden Knights de Vegas, qui connaissent un début d’histoire fracassant. Le meilleur début de l’histoire pour une organisation d’expansion. Cette équipe arrive au deuxième rang du circuit avec 23 gains en 34 matchs.

L’homme qui a été chassé de la Floride, à cause de Tom Rowe qui n’est même plus DG et entraîneur, figure au sommet parmi les coachs qui pourraient rafler le trophée Jack Adams.Tom Rowe, lui, a été placé dans l’ombre.

En rafale

– Mike Bossy ne s’est pas gêné pour ramasser Brett Lernout, après son premier match de l’année avec le Canadien [HF]

– Avec ses 18 points, David Desharnais a autant de points que Jonathan Drouin…

– Finalement, il a rejoint Andrei Markov.

– Roman Josi s’est fiancé avec sa copine.

– Cam Atkinson devra rater de quatre à six semaines afin de guérir une blessure au pied.

– Youppi sert également de Père Noël…

PLUS DE NOUVELLES