Jesperi Kotkaniemi : le futur capitaine de l’équipe?

Des textes sur Kotkaniemi, il en pleut et ça ne fait que commencer. Il est la saveur actuelle du Canadien et son nom se ramasse sur toutes les lèvres de ceux qui suivent le Canadien de près, que ce soit les amateurs ou les spécialistes. Louis Jean a concocté un papier captivant concernant les joueurs sélectionnés au total et la conclusion est unanime : ceux sélectionnés au troisième échelon retournent unanimement parfaire leur développement dans le junior ou la Ligue américaine. Ce fut le cas de Pierre-Luc Dubois ou Miro Heiskanen. Mais Jesperi Kotkaniemi subira-t-il pour autant un couperet après neuf rencontres? Parce qu’on le sait qu’il amorcera fort probablement la saison avec le grand-club.

Dans le moment présent, c’est désormais la question : neuf rencontres ou toute la saison? Si on va plus loin, la question peut se transformer ainsi : pourrait-il devenir le capitaine de cette Sainte-Flanelle, comme l’a fait jadis un autre Finlandais pendant 10 ans (Saku Koivu)? Alain Chainey a décortiqué le jeu de KK et sa conclusion demeure ferme : «Il va être un centre d’impact dans la LNH et le futur capitaine de l’équipe.»

On parle ici d’un expert et d’un homme reconnu pour ses analyses justes, donc les commentaires de Chainey ont certes raison de vous exalter. Par contre, le temps devra faire son oeuvre avant que cet enthousiasme déployé par Chainey se réalise.

Lorsque Chainey était à la tête du département de recrutement des Ducks d’Anaheim, il était reconnu comme un homme méticuleux qui savait flairer le talent. Il a dit que le Finlandais a des jambes de calibre LNH, mais devra ajouter un peu de muscle au reste de sa charpente. – Louis Jean

Kotkaniemi n’est pas Alex Gachenyuk, lui aussi sélectionné au troisième rang. Le grand numéro 15 est doté d’une intelligence « hockey » hors du commun, alors que Galchenyuk n’a pas un IQ hockey aussi élevé que la dernière première sélection du Canadien. La différence est évidente à l’oeil nu. Mais de dire qu’il pourrait devenir capitaine, c’est poussé un peu fort. 

Bref, Kotkaniemi pourrait-il être la capitaine après le règne de Shea Weber, qui devrait arborer ce « C » un moment ou un autre?

En rafale

– Les Hurricanes de la Caroline enfileront l’uniforme des Whalers lors de deux rencontres… Imaginez si l’Avalanche faisait de même avec un chandail des Nordiques?

– Quand ça fait BOOM!

– Michael McCarron a certes fait le saut en arrivant au sein du Rocket.

– Un Patrik Laine plus léger.

– Encore un discours élogieux pour Jesperi Kotkaniemi.

PLUS DE NOUVELLES