Jesperi Kotkaniemi a atteint une étape capitale en vue du futur

Jesperi Kotkaniemi a 18 points, dont quatre buts, en 40 rencontres. La statistique importante ici : son nombre de matchs, lui qui a atteint un plateau important. Depuis pratiquement le lancement de cette campagne 2018-19, on martèle que la donnée à retenir est/était ce fameux chiffre 40. Après 40 parties de jouées, l’organisation perd une année d’autonomie (deviendra joueur autonome sans compensation après 7 ans et non 8), ce qui indique clairement le plan du Canadien au sujet du Finlandais.

Le joueur de centre légèrement frêle prend de plus en plus de confiance et on le sent de plus en plus à l’aise dans ses fonctions au sein de la Ligue nationale. Il réalise les petits détails qui font de lui une pièce importante du puzzle, mais aussi l’une des meilleures recrues de cette saison 2018-19.

Via un excellent texte publié sur le site The Athletic, je retiens ceci, des lignes de l’auteur : Kotkaniemi joue du beau hockey, mais pas nécessairement tape à l’oeil. Il y a un génie subtil dans son style de jeu et ça commence avec ce qu’il fait quand il n’a pas la rondelle.

Il n’offre rien de flashy, c’est vrai, mais son hockey sense nettement au-dessus de la moyenne, sa façon de se sortir des zones restreintes, et son DWAR élevé (0.57, le plus élevé chez les joueurs du Canadien) font de lui une arme tout de même redoutable. C’est quoi le DWAR, c’est ça (explication fournie par Mitch Brown) :

L’outil Defensive Wins Above Replacement (DWAR) utilisé par Corsica Hockey est une façon de mesurer la valeur défensive d’un joueur en fonction du taux de lancers (Corsi), de la qualité des tirs (buts attendus), du différentiel de pénalités (provoquées vs écopées) et des transitions de zone.

KK est également très mature comme joueur de hockey puisqu’il est en mesure d’avorter des jeux et de créer des revirements « pour », ce qui n’est pas inné chez un jeune joueur qui a à peine 18 ans. Marc Bergevin et le Canadien ont sélectionné le meilleur joueur en vue du futur lors du dernier encan.

En rafale

– Carey Price est très content de bien se sentir.

– Est-ce que les Finlandais seront réunis au retour de Joel Armia? Il faut croire!

– On l’aimerait celui-là avec le Canadien de Montréal…

– Nikita Kucherov est tout simplement TRÈS dominant.

– On peut certes commencer à y rêver.

PLUS DE NOUVELLES