Jagr ou un autre?

Je vous laisse en bonne compagnie pour les prochaines minutes! Voici un excellent éditorial sorti tout droit de la plume (ou du clavier) de Ken Platenpouich!

Quel est le plus grand besoin du Canadien considérant sa réalité au poste de centre?

Le CH ne pourra pas se départir de Scott Gomez et lui accordera une chance de rebondir l’an prochain. Il jouera avec Brian Gionta et on donnera encore toutes les chances à Max Pacioretty de retourner avec ses deux compatriotes afin de leur donner un peu de pep et d’espace sur la patinoire.

Tomas Plekanec est un très bon joueur. Par contre, il tend à s’essouffler en deuxième moitié de saison. Cela arrive parce que son entraîneur l’utilise à toutes les sauces, mais c’est peut-être surtout parce que Plekanec fait trop de travail sur son trio.

Andrei Kostitsyn peut être des semaines sans s’impliquer dans le jeu. Pour cette raison, il ne mérite pas d’évoluer régulièrement sur un des deux premiers trios.

Mike Cammalleri, lui, est le finisseur dans l’enclave. Il contrôle donc rarement la rondelle et se positionne rarement dans des positions de bataille à un contre un dans les coins de patinoire. Il est aussi le dernier attaquant à se replier sur son trio.

David Desharanais, de son côté, aura probablement des responsabilités accrues en début de saison dû à l’absence d’Eller qui tentera de se remettre de son opération à l’épaule.

L’option Jaromir Jagr peut-elle être intéressante pour Pierre Gauthier?

Bien sûr, Pierre Gauthier pourra peut-être mettre la main sur un Brooks Laich de se monde ou un autre centre capable de pivoter un troisième trio. Mais ne parier pas votre chemise là-dessus. La compétition sera féroce pour ce genre de joueur.

De toute façon, Desharnais est capable de pivoter un troisième trio dans la LNH. Ce sont des ailiers capables d’en faire autant sur une base régulière que ça lui prendra. Et cet ailier n’est pas nécessairement Benoît Pouliot, on en conviendra…

Cette même blessure à Eller laisse aussi planer un doute pour le poste de centre du 4e trio en début de saison, mais Ryan White et Tom Pyatt pourrait sûrement boucher le trou le temps que les feuilles finissent de tomber.

Bref, à moins d’une signature peu probable, pas grand-chose ne va changer au centre.

Ce sont donc les ailiers qui devront les aider à performer.

Or, étant donné les mensurations restreintes de ses petits joueurs de centre et de ses deux ailiers les mieux rémunérés, Pierre Gauthier a besoin d’ajouter du poids sur les ailes au sein des trois premiers trios.

Pacioretty : check.

Andrei Kostitsyn : check (quand ça lui tente).

Benoit Pouliot : uncheck.

Mathieu Darche : Dépanneur.

Travis Moen : De grâce, non!

Ça fait que, si je compte bien ça fait juste UN joueur, et on ne parle pas d’un monstre, qui peut donner au CH, ce qu’il a le plus besoin sur une base constante, un gros ailier capable de marquer des buts, de fabriquer des jeux et de faire le sale boulot.

Ce qui nous amène à la rumeur concernant Jaromir Jagr.

Bien sûr, faire le sale boulot et Jagr ne vont pas toujours dans la même phrase, mais Jagr est quand même plus apte à protéger une rondelle le long des rampes que n’importe quel attaquant du Canadien.

Ça compte comme du sale boulot dans mon livre.

Jagr a indiqué dernièrement qu’il considérerait jouer à Montréal. Ce n’est pas la première fois qu’il évoque cette idée si je ne me trompe pas.

Ce n’est pas la première fois que les dirigeants de CH s’y montrent très tièdes aussi. Gainey l’avait été avant Gauthier. On dit que Gauthier ne serait pas intéressé à consentir 2 M$ à la légende tchèque.

Ce dernier est beaucoup plus chaud à l’idée d’embaucher Laich ou Leino, dit-on.

Ça se défend, ces deux joueurs sont beaucoup plus jeunes que Jagr et leur signature boucherait un trou pour plusieurs années.

Mais seraient-ils de meilleurs prises pour autant?

Le niveau de talent est là dans les deux cas et on peut penser qu’ils sauraient s’intégrer au système de Jacques Martin et au vestiaire plus facilement qu’un Jagr.

Pour un, Laich, qui aura 28 ans en juin, vient de connaître 3 solides campagnes de 53, 59 et 48 points en maintenant une moyenne de 21 buts par saison au cours de cette période. Il n’a aussi manqué que 4 matchs en 3 ans. Un gros bœuf de l’ouest (6’2, 200 lbs, selon nhl.com) avec un certain talent, capable d’évoluer au centre ou à l’aile.

Il commanderait autour de 4 M$. Gulp. Mais il sera un des joueurs les plus convoité cet été, donc…

Ville Leino, qui aura 28 ans en octobre, est bourré de talent, mais c’est beaucoup plus un joueur de finesse, un Kovalev junior light de 6’1, 190 lbs, qu’un ailier de puissance. Leino n’a qu’une seule bonne saison à son actif dans la LNH, sa dernière. Mais celle-ci avait été précédée d’une performance magique lors des séries de 2009-2010 où il avait enregistré 21 points en 19 matchs. Gauthier s’en rappelle sans doute.

Leino demanderait autour de 3,5 M$. Re-gulp. Mais si l’on pense que Kostitsyn coûtait seulement 250 000$ de moins l’an dernier…

Bref, c’est beaucoup d’argent pour ces deux joueurs « corrects », mais ainsi ira la vie sur le marché des joueurs autonomes cet été, un des marché les plus pauvres des 10 dernières années chez les attaquants, sans aucun doute.

Tout cela me fait dire que Jaromir Jagr, doit être présent dans les plans de Gauthier, ce’est impératif, faute de talent sur le marché, mais il n’est sûrement pas au sommet de sa liste d’épicerie. À cause de son âge, à cause de sa réputation de joueur difficile à diriger mais aussi, de façon indirecte, à cause qu’il risque d’être plus intéressé à aller boucler la boucle avec les Penguins qu’avec le Canadien, malgré la présence de son bon ami Plekanec.

Ne serait-il pas l’ailier idéal à Pittsburgh pour une saison ou deux?

Pour tout cela, il ne sert pas à grand-chose de mentionner son nom avant le 1er juillet à Montréal, puisque s’il est encore disponible, il sera au mieux considéré comme un plan C par Gauthier.

La question se pose tout de même, préfériez-vous un Jagr de 39-40 ans à court terme ou un Laich ou un Leino de 28 ans à long terme?

PLUS DE NOUVELLES