Jacob de la Rose doit être utilisé comme 4e centre | Avec ou sans Pacioretty, Hudon est la pièce manquante | Carey Price, choix unanime pour le Hart selon 20 entraineurs

Mon collègue DLC suggérait ce matin de faire appel à Charles Hudon pour pallier la perte de Max Pacioretty s’il venait à s’absenter à long terme.

Blessure ou pas pour le 67, j’irais jusqu’à dire que rappeler Hudon s’offre comme une option non négligeable.

Je m’explique : Jacob de la Rose ne détient pas les outils offensifs – du moins, pas encore – pour faire du 3e trio une menace constante en zone adverse. Bien qu’il soit défensivement impeccable, ses lacunes en maniement de rondelle et en créativité en possession de celle-ci éloignent subtilement le CH d’un équilibre à quatre lignes d’attaque.

Allez, on ne se fera pas de cachettes et on ne se munira pas de belles grosses lunettes roses : en présence de DLR, le Canadien n’a cumulé que 44.73% des Chances de Marquer Pour. Sans lui ? 47% de ces occasions. Seuls Christian Thomas, Greg Pateryn, Jarred Tinordi et Eric Tangradi ont produit moins de points par tranche de 60 minutes que lui. Même Manny Malhotra le devance à ce chapitre avec 97 minutes de temps de jeu de plus en banque (plus difficile de garder un bon rythme de pts/60 plus l’échantillon est grand).

À sa décharge, le Suédois est déployé avec Eller dans des situations majoritairement défensives, mais c’est là la preuve que la répartition des tâches sur les quatre unités fait défaut. À force de submerger les deux Euros avec des mises en zone défensives, ils finissent par s’étouffer et manquer de gaz pour s’amener à l’attaque.

La solution ? Utiliser De la Rose en guise de 4e pivot. Ainsi, Manny Malhotra, Brian Flynn et Torrey Mitchell sont relégués dans des chaises de spectateur et le CH aligne une formation plus talentueuse, avec davantage de panache. Prust – DLR – Weise, c’est le gros luxe comme 4e ligne ! Bien des équipes en feraient leur 3e trio…

Et Hudon dans tout ça ? On y arrive.

DLR laisse donc un trou béant à la gauche de Eller et Devante Smith-Pelly (ou PAP, c’est comme vous voulez). Puis, il appert que Charles Hudon est un attaquant gaucher qui, à Hamilton, charrie sur ses épaules une part honnête de responsabilités défensives tout en récoltant les points et en maintenant un différentiel positif.

Jusque là, la stratégie de garder Hudon dans les mineures était la bonne. L’année complète à Hamilton est un passage nécessaire, pour ne pas dire obligatoire, pour bien développer un espoir et espérer de lui le meilleur apport à long terme. Pourquoi ? Car là-bas, il est utilisé à toutes les sauces face à des adultes en occupant un rôle prépondérant et en polissant sa belle petite confiance. Pas question de le rappeler et de le condamner à un rôle de soutien si l’opportunité n’y est pas. Le but est d’épanouir son talent, pas de l’embouteiller chez les grands.

On ne fourbit pas ses armes de top-6 en appliquant des mises en échec et en lobant la rondelle en fond de zone sur un quatrième trio. Et nul n’est mis à l’épreuve en étant protégé par son entraineur et utilisé contre les pires éléments adverses. Tant qu’à avoir recours aux services d’un jeune, autant le placer le plus tôt possible dans le rôle qu’il devrait plus tard être appelé à combler. 

Or, l’opportunité semble finalement y être. Et je ne vois pas comment le Canadien ne pourrait pas jouir de plus de punch offensif avec un talent comme Hudon et un as défensif comme De la Rose mettant la touche finale sur les « tertiaires ».

On dit que les joueurs qui prennent le plus de temps à développer sont les gardiens. Ensuite, ce sont les défenseurs, les centres et finalement les ailiers. Et dans la nouvelle LNH, de récentes études tendent à prouver que les relances opèrent plus souvent par la droite. Vous testerez à l’œil nu, ce n’est pas faux du tout. Logiquement, le poste d’ailier gauche est donc celui qui demande le moins de temps d’adaptation, puisqu’il ne se veut pas nécessairement primordial aux succès d’une équipe.

Bien sûr, Pacioretty est un ailier gauche et il est aussi l’attaquant le plus utile de l’équipe. Il faut quand même user de logique…

Je doute qu’Hudon, un attaquant lucide avec des sens du hockey au-dessus de la moyenne, soit désarçonné par la hausse de calibre qui sépare la LAH de la LNH. À pareille date l’an dernier, le Lightning n’a pas hésité à faire appel à Cédric Paquette, donc le taux de points par match à Syracuse l’année de ses 20 ans (0.63PPM) est significativement inférieur à celui de l’Almatois (0.79PPM). Par ailleurs, les 44 points de Paquette en 2013-2014 ne représentaient que 8% (44/529) de la contribution offensive totale de l’équipe, alors que Hudon revendique à lui seul 11% (55/491) des points des Bulldogs cette année. Son total de 38 passes, bon pour 12% des mentions d’aide du club témoigne de ses talents de fabricant de jeu, un atout qui manque cruellement au 3e trio du Canadien.

La balle est dans le camp de Marc Bergevin. Soit il décide de mourir avec les plombiers décevants qu’il a acquis le 2 mars, ou il abime un peu son orgueil en fournissant à Therrien les outils les plus aiguisés.

Brett Lernout: pas un deux de pique!

Comme je m’y attendais, j’ai été vivement critiqué en remettant en question les sélections de McCarron et Tinordi par Trevor Timmins, à qui je reproche un manque d’audace.

Si ça peut calmer l’ardeur de certains, je lui dois une bonne main d’applaudissements pour la sélection de Brett Lernout l’été dernier. Lernout disputera bientôt son premier match avec les Bulldogs, lui qui a été assigné à Hamilton après l’élimination hâtive de son club junior.

Bientôt, la LNH n’ouvrira plus ses portes aux défenseurs défensifs dépourvus de talent avec la rondelle, dont la qualité de relance et la vitesse d’exécution sont lacunaires.

La ligue telle qu’on la connait aujourd’hui est déjà beaucoup plus rapide qu’elle ne l’était lors de la dernière décennie. Par conséquent, le nombre de bagarreurs est à la baisse et le talent, moins dilué.

Brett Lernout a prouvé cette année être plus qu’un vulgaire arrière unidimensionnel. Ses statistiques offensives éclipsent celles de Jarred Tinordi lors de sa campagne de 19 ans.

JARRED TINORDI 2011-2012: 48PJ, 2B, 14P, 16PTS, 0.3PPM, 4e pointeur chez les défenseurs de son club.
BRETT LERNOUT 2014-2015: 72PJ, 14B, 28P, 42PTS, 0.6PPM, 1er pointeur chez les défenseurs de son club.

Une mean streak qui peut punir les attaquants avec une utilisation limitée sur la 3e paire, c’est utile. Mais une mean streak avec un certain talent qui mange les 1st liners pour déjeuner, ça a de quoi changer le visage d’une équipe!

« Lernout est un défenseur terrifiant capable de balayer le devant du filet et de rendre la vie dure aux attaquants à chaque présence. Son coup de patin est excellent pour un homme de son gabarit, ce qui le permet de couvrir beaucoup d’espace sur la glace et se positionner de façon efficiente. Son talent offensif pourrait être meilleur qu’on ne le croit, grâce à son puissant tir et ses talents de passeur. »

 

« Ce droitier de 6’4 est une présence physique terrifiante, mais le doute demeurait à savoir si ses talents avec la rondelle et son coup de patin étaient de taille pour la LNH. Il semble avoir amélioré ces facettes de son jeu à Swift Current, ou il a joué de grosses minutes sur la 1re paire en étant utilisé sur les unités spéciales. Son tir est un grand atout sur l’avantage numérique de Swift Current. »

– Hockey’s Future, site web spécialisé dans l’analyse de la relève.

Carey Price: le Hart unanime

Les 20 entraineurs de la LNH qui ont été sondés par Bob McKenzie ont choisi unanimement Carey Price pour le Hart! LIEN

20 sur 20! Oui, oui! Pas d’amour pour Ovechkin, Getzlaf et cie!

Ovechkin a cependant récolté le plus de votes de 2e position. John Tavares tombe au 3e rang, lui.

Dire que Pat Hickey se faisait opportuniste (et non visionnaire à long terme) le lendemain du match face aux Caps en donnant le Hart à Ovechkin, lui… #Troll?

La course au Norris est beaucoup plus serrée… Erik Karlsson domine le scrutin, suivi par Doughty, Subban, Weber, Josi et Giordano.

Mon choix pour le Norris? Karlsson. Je crois qu’il n’y a même pas lieu d’en débattre.

Backstrom, le grand oublié 

Rapidement, quelques mots sur Nicklas Backstrom.

75 points cette saison… Produit chaque année avec la constance d’un métronome… Un des joueurs de centre les plus efficaces dans les trois zones… Le 5e meilleur pointeur depuis 2008-2009… Et pas un traître mot sur lui dans les médias!

Faudrait le récompenser un jour ou l’autre. Il est mon choix pour le Selke.

En rafale
– La blessure de Macenauer fera-t-elle de la place pour Bozon ou Audette à Hamilton? LIEN

– Bonnes nouvelles pour nos yeux! Kaner pourrait être de retour pour la 1re ronde des séries! LIEN

GROSSE nouvelle de McGuire qui affirme que la ligue envisage la possibilité d’élever la barre transversale et ainsi donner un peu plus de jeu aux francs-tireurs.

Ça ne fera certainement pas l’affaire des puristes! #Changements

Sauf qu’avec l’équipement moderne, les gardiens couvrent plus de filet qu’avant. C’est seulement logique de revenir aux anciennes proportions…

Mais on aurait peut-être droit à du hockey moins défensif…

– Alex Galchenyuk a fait la journée d’un jeune combattant du cancer! LIEN

Ah bin clisse. 

Rappel : Le choix de Pat Hickey pour le Hart? Ovechkin! LIEN

20 entraineurs disent que t’es dans le champ, mon Pat.

– Est-ce Jaromir Jagr à gauche? #PlayBall

– Statistiquement, Pacioretty est le 2e marqueur le plus important à son équipe. LIEN

PLUS DE NOUVELLES