Intrigues chez les gardiens | CH: Aucun zéro, que des héros | Molson et Quebecor… ensemble??

Les deux premières semaines (et quelques jours) du calendrier ont donné lieu à beaucoup d’action au niveau des gardiens de but un peu partout dans la LNH. Déceptions, surprises, batailles entre deux (ou même trois) gardiens au sein d’une même équipe… ce ne sont pas les intrigues qui manquent, dans ce feuilleton de six mois…

Ce top-12 des meilleurs gardiens semble plutôt logique : tous les noms s’y retrouvant figuraient également dans les prédictions de la plupart des observateurs. Tous? Non! Un seul irréductible résiste encore et toujours à l’invasion de gros noms au classement des meneurs :

Martin Jones, des Sharks de San Jose, qui constitue sans aucun doute la plus grande surprise en ce début de saison.

Acquis cet été des Bruins après 89 heures de loyaux services, Jones était celui sur qui on comptait pour non seulement remplacer Antti Niemi, mais pour faire mieux qui ce dernier, dont on venait de racheter le contrat, et ramener les Sharks en séries éliminatoires. Après avoir accordé un but sur le premier tir qu’il a reçu dans son nouvel uniforme, il s’est redressé, a mené son équipe à la victoire et semble en voie de démontrer que les succès qu’il a connus à Los Angeles n’étaient pas un feu de paille.

Les Sharks, qui possèdent des moyennes presque identiques au niveau des tirs accordés (29.4) et des buts marqués (2.75) par match que la saison dernière (29.7, 2.73), ne montrent donc aucune amélioration marquée par rapport à 2014-15. Là où se trouve la différence est dans les performances de Jones et Niemi (Pauvre Jones… des statistiques pareilles (1.69, .940) devraient normalement suffire amplement à le classer au premier rang des gardiens. Mais un certain gardien d’Anahim Lake n’en entend pas ainsi…).

Son club, dont le noyau prend de l’âge, espère que c’est le cas et que Jones sera l’ajout qui leur permettra de rouvrir leur fenêtre d’opportunité pour une année supplémentaire.

Une autre surprise, pour des raisons opposées cependant, se trouve à Pompeï Columbus, où le désastre a frappé tôt cette saison. Les Blue Jackets, dont d’aucuns attribuaient les déboires de l’an passé aux blessures et s’attendaient à les voir de retour en séries dès cette saison, sont en complète déroute et ont déjà congédié leur entraîneur-chef Todd Richards pour le remplacer par un entraîneur reconnu pour son tact style autoritaire en John Tortorella. Torts, dont les démêlés avec d’autres gardiens de premier plan sont bien connus, doit dès maintenant remettre Sergeï Bobrovsky sur la bonne voie. Le cerbère russe, gagnant du trophée Vézina il y a à peine deux ans, semble avoir perdu tous ses moyens et est en bonne partie responsable de la fiche pitoyable de 1-8-0 des Jackets, situés au 12e rang au chapitre des tirs accordés par match (29.3) mais à l’avant-dernier du classement général. Oui, les 2.11 buts/match que produisent ses coéquipiers sont insuffisants mais lorsque ton gardien accorde 4.54 buts par partie et n’arrête que 85.2% des tirs qu’il reçoit, il est pratiquement impossible de remporter des victoires.

Pour leur part, le plus gros problème des Flames de Calgary quant aux gardiens est d’en avoir trop dont le calibre, mais surtout le statut contractuel est du niveau de la LNH.

À la fin du camp d’entraînement, Brad Treliving et Bob Hartley ont choisi de garder trois gardiens dans la formation car en plus des vétérans Jonas Hiller et Karri Ramo, le prometteur Finlandais Joni Ortio doit maintenant lui aussi être soumis au ballotage avant d’être rétrogradé à Stockton (AHL).

Ramo n’a pas aidé sa cause en perdant ses trois matchs et accordant 11 buts sur seulement 91 tirs et Ortio avait assez impressionné ses patrons lors des matchs pré-saison, notamment en blanchissant l’Avalanche, pour que ces derniers, après avoir tenté en vain d’échanger l’un des deux vétérans, le gardent à Calgary au détriment de Ramo et malgré le fait que du salaire de 3.8 millions de Ramo, les Flames voient toujours 2.85 millions apparaître sur leur masse salarial malgré son renvoi dans la AHL.

Sachant que Ramo et Hiller deviendront joueurs autonomes sans restrictions en juillet prochain, il sera intéressant de voir si Ortio saura s’emparer du poste de numéro un. Et comme s’il avait besoin d’une motivation supplémentaire, le géant de 21 ans Jon Gillies, qui a connu une brillante carrière collégiale, lui souffle dans le cou de plus en plus…

Du côté du nouveau tandem Lehtonen-Niemi à Dallas, les deux compatriotes semblent bien cohabiter ensemble et bien que Niemi présente jusqu’à maintenant de meilleures statistiques individuelles, Lindy Ruff sera sans doute tenté de continuer à répartir les matchs de façon plus ou moins égale. Ainsi, Lehtonen, qui a subi sa part de blessures par le passé, est moins surtaxé et si l’un des deux gardiens connaît une mauvaise séquence, il peut toujours compter sur son coéquipier pour prendre la relève.

N’empêche que 10.4 millions, c’est cher payé pour un duo de gardiens dont aucun n’est de premier plan…

En rafale

– Aucun zéro chez le CH… :

– … mais les héros ne manquent pas :

Avec une fiche de 9-0 et des statistiques aussi dominantes across the board, il faudrait vraiment chercher des poux pour choisir un zéro

– Le CH devra s’habituer aux matchs comme celui d’hier car à partir de maintenant, tous leurs adversaires, désireux d’être ceux qui ont mis fin à sa séquence, l’attendront avec une brique et un fanal : LIEN

Le plus difficile s’en vient, pour le Tricolore. C’est dans l’adversité qu’on verra qui sont les vrais!

– Kevin Poulin n’est pas réclamé au ballotage :

Les Islanders auraient pu être tentés de le rappatrier… #JaroSouventBlessé #JaroOuPrice? #NextQuestion

– Le CH et les Blue Jackets, partenaires d’échange potentiels? LIEN #Spéculation

Bien qu’il est vrai que Rychel représenterait une excellente acquisition pour le CH, il en est de même pour les 29 autres formations. Et si, comme le veulent les rumeurs, Kekäläinen cherche à donner un gros coup de barre à sa défensive, il pourra et voudra obtenir bien mieux que Emelin, Gilbert ou Tinordi en échange de l’un de ses meilleurs espoirs offensifs.

– Le grand manitou (officiel) de Quebecor qui fraternise avec Geoff Molson!

S’il fallait que le Tigre voie ça, il faudrait lui faire trois autres pontages… #Rivalité #Habs #Nordiques #LesTempsChangent

– Corey Perry et Ryan Getzlaf ont vécu une situation contractuelle semblable à celle de Steven Stamkos et peuvent donc offrir une opinion éduquée : LIEN

– Carey Price est maintenant ambassadeur! #DeSportium

– La stat du jour :

Pas mal pour un lointain choix de cinquième ronde trop petit pour se rendre à la LNH! #BeatTheOdds #GensDePeuDeFoi

– Superbe arrêt du biscuit dans la NCAA! LIEN #DoubleCrème

– Le favori de la foule de Calgary Douglas Murray Micheal Ferland sera absent pour au moins quelques semaines en raison d’une entorse au genou :

#CestMédicalPisCaFaitMal

Hockeyment vôtre,

Serge Côté

 

 

PLUS DE NOUVELLES