Ilya Kovalchuk est ouvert à sortir de Los Angeles

Ilya Kovalchuk est ouvert à lever sa clause de non-mouvement si la bonne situation se présente. S’il quitte L.A., les Kings devront certes conserver une partie de son salaire. Bref, plusieurs équipes seraient ou pourraient être intéressées de mettre la main sur le vieux Kovy.

Jusqu’à présent, Kovalchuk a 25 points en 42 joutes, ce qui le place au 4e rang des pointeurs chez les Kings de Los Angeles. Avant d’amorcer son retour au sein de la LNH, il avait clairement indiqué son désir de jouer en Californie (un souhait de sa femme), mais ça n’a pas tourné tel que souhaité. Les Kings, à l’instar des Ducks, sont en train de s’écrouler avec leurs gros bonhommes.

Capture d’écran NHL.com

Ça va encore plus mal chez les Kings, eux qui se situent au 30e rang de toute la Ligue nationale, donc on peut comprendre cette tournure subite d’Ilya Kovalchuk. Un accord de 18,75 millions de dollars pour trois ans, signé le 1er juillet dernier, n’a donc pas donné les résultats voulus par l’organisation des Kings de Los Angeles : un retour parmi l’élite.

Si on tient compte du fait que les Kings devraient retenir une bonne partie du salaire de Kovalchuk, les Capitals de Washington pourraient se mêler de ce dossier puisqu’ils sont à la recherche d’un push pour brasser un peu la soupe. Cette équipe a encore le potentiel de rafler une Coupe Stanley, une seconde consécutive, donc l’ajout de Kovalchuk lors de la date limite des transactions pourrait devenir un bon coup. Sans omettre la communauté russe bien présente dans ce vestiaire.

En rafale

– Phillip Danault et sa conjointe attendent un premier bébé… eux qui ont déjà un chien, qui est le « premier » bébé du groupe. [NHL]

– Ça va moins bien pour l’Avalanche du Colorado, qui a chuté au classement [NBC]

– Si jamais le Canadien devait rappeler un attaquant, voici les options logiques.

– Le DG sera actif lors de la date limite, mais il ne faut pas s’attendre à une transaction de premier plan.

– Le ballotté du jour :

PLUS DE NOUVELLES