Il y a un directeur général encore pire que Marc Bergevin

On critique vivement Marc Bergevin, surtout depuis la transaction qui a envoyé P.K. Subban du côté de Nashville. On l’a vu acquérir des joueurs marginaux l’hiver dernier, incluant Steve Ott, et on l’a aussi vu ne pas prolonger les accords d’Alex Radulov et Andrei Markov. Ça, ç’a en a choqué plus d’un. Mais dites-vous une chose, George McPhee, le maître de Vegas, a aussi fait des erreurs lors de son parcours. Même s’il est reconnu comme l’un des meilleurs de son domaine, il a tout de même bougé Filip Forsberg en retour de Martin Erat et Michael Latta… lorsqu’il pilotait les Caps.

Mais, le pire de la dernière décennie demeure sans aucun doute Peter Chiarelli. Je ne parle pas ici du contrat monstrueux qu’il a accordé à Milan Lucic, mais des transactions impliquants de GROS joueurs talentueux, en retour de presque rien. Comprenez-moi bien, il n’a pas reçu ce qu’il devait en monnayant de grosses pièces. Lors de son séjour à Boston, il a envoyé Blake Wheeler et Mark Stuart à Atlanta (aujourd’hui les Jets) en retour de Rich Peverley et Boris Valabik. Wheeler est désormais le capitaine des Jets et il figure au 8e rang des pointeurs, avec 86 points.

Toujours avec les Bruins, je vous rappelle qu’il a envoyé Tyler Seguin, un jeune homme tannant à l’époque, et Rich Peverley à Dallas pour Reilly Smith, Joe Morrow, Matt Fraser et Loui Eriksson. Cette année, Seguin connaît encore une saison du tonnerre avec 39 buts et 73 points.

Auparavant, il a troqué l’énigmatique Phil Kessel de l’époque, dans une transaction où il a décroché le choix qui lui a permis de sélectionner Taylor Seguin… Une excellente transaction, mais il a fini par sortir le jeune Seguin. Bref, Kessel a 85 points au compteur cette année.

À Edmonton, il a fait jaser de lui négativement en envoyant Taylor Hall au New Jersey, en retour d’Adam Larsson. Une transaction toujours critiquée en date d’aujourd’hui, peu importe la raison qui l’a poussé à réaliser ce geste. Hall est en train de jouer une saison MVP avec ses 85 points et ses 33 buts.

En rafale

Ben voyons donc?

– Le petit Jonathan Drouin fête ses 23 ans aujourd’hui.

– Voici la statistique que nous avons à surveiller ce soir.

– Un bon papier au sujet de deux des jeunes cerbères de l’organisation du Canadien.

PLUS DE NOUVELLES