Iginla: une bonne solution pour Bergevin (selon moi) | CH: nette domination après 16 matchs | Où est papa Tinordi? | En rafale

Que nous disent les performances du CH après 16 matchs
À voir les performances des Canadiens de Montréal depuis le début de la saison, tout va pour le mieux pour Marc Bergevin et ses hommes. Même en l’absence de Carey Price, l’équipe triomphe et connaît un départ du tonnerre, trônant au sommet du classement général du circuit. Une des statistiques les plus frappantes est la production offensive du Tricolore, qui a inscrit pas moins de 59 buts en 16 rencontres. Pour dire à quel point ce nombre est surprenant, les Flyers de Philadelphie et les Penguins de Pittsburgh ont disputé 28 rencontres au total et si on additionne leur production offensive, on arrive à une somme de 59 buts. On parle ici de formations qui comptent dans leurs rangs des joueurs comme Phil Kessel, Patric Hornqvist, Claude Giroux, Wayne Simmonds, Jakub Voracek, Evgeni Malkin et Sidney Crosby…

La grande force du CH l’an dernier était la défensive et c’est de nouveau le cas cette saison. Le Tricolore n’a accordé que 29 buts, au troisième rang de la LNH à ce chapitre derrière les Penguins (28 buts) et les Rangers de New York (25 buts), or ces deux équipes ont disputé deux matchs de moins que la troupe de Michel Therrien. Qui plus est, Montréal présente la meilleure fiche du circuit à domicile (7-0-1) et la 2e meilleure fiche à l’étranger (6-2-0). Les unités spéciales font également tout un boulot dans les succès de l’équipe, alors qu’à 27,3% de taux de réussite, le nouveau jeu de puissance dirigé par Jean-Jacques Daigneault et Craig Ramsay présente le troisième meilleur rendement et l’unité d’infériorité numérique est avare de buts, comme le démontre le taux de succès de 88,9%, au deuxième échelon de la LNH, ce qui est d’autant plus impressionnant.

Ces résultats après le 5e de la saison de passé poussent à croire que les Canadiens aspirent légitimement aux grands honneurs, que la fenêtre est grande ouverte. Tant mieux!

Iginla : une option intéressante
Si les performances sont impressionnantes dans le camp des Canadiens, il faut demeurer réaliste et considérer les failles de l’équipe, qui n’ont pas encore montré leur vrai visage. Le trio de David Desharnais flanqué de Dale Weise et Tomas Fleischmann ne maintiendra pas cette cadence (c’est statistiquement impossible de voir Weise marquer 43 buts et Desharnais, obtenir 72 points) et c’est pourquoi l’unité d’Alex Galchenyuk devra produire sur une base constante. Marc Bergevin devra donc trouver des options pour mieux entourer son jeune joueur de centre. Si on décide que Lars Eller est la solution à gauche, il n’en demeure pas moins qu’il y a une brèche à droite, alors que Paul Byron, Devante Smith-Pelly et Alexander Semin ont alterné sans succès aux côtés du duo.

Le CH dispose d’une marge de manœuvre pour ajouter un ailier droit de qualité et il dispose également de munitions pour se pourvoir du joueur en question, avec quelques espoirs dans le réseau de filiales, son choix de premier tour lors du prochain repêchage ainsi qu’une paire de sélections en deuxième ronde (celle du CH et celle du Wild du Minnesota, acquise des Sabres de Buffalo dans la transaction de Josh Gorges). Un 2e choix peut permettre une acquisition précieuse, par exemple celle de Jeff Petry l’an dernier. Récemment, on a fait état de la possibilité de voir Jarome Iginla être une cible de Bergevin à la date limite des transactions. Même s’il prend de l’âge, Iginla pourrait apporter une présence importante à droite de Galchenyuk, en plus d’être un vétéran respecté, le joueur de l’Avalanche fournirait une robustesse qui fait défaut en attaque. Iginla est cependant vieillissant et vient avec un salaire imposant pour une autre saison après celle-ci, ce qui pourrait rebuter Bergevin, lui qui prêche par le développement et la continuité. Toutefois, l’arrivée d’un Iginla changerait drastiquement le visage du deuxième trio et pourrait permettre l’éclosion tant attendue de Galchenyuk, ce qui rendrait le Tricolore encore plus dangereux dans une tentative de conquête de la Coupe Stanley. Le seul problème (je me répète)? Le contrat d’Iginla, l’an prochain!

En vrac chez les Canadiens
– C’est le voyage père-fils chez les Canadiens, alors que les pères de la majorité des joueurs du CH ont accompagné leur progéniture pour assister à la rencontre opposant Montréal aux Penguins de Pittsburgh. Si quelques pères résidant en Europe/Russie n’ont pu être présents, une source de l’ami DLC a précisé que le père de Jarred Tinordi, Mark, n’était pas là lors de l’entraînement d’aujourd’hui. On a probablement tous les mêmes doutes sur les raisons de son absence. Disons que ça enlève du poids à la théorie voulant que Tinordi n’ait pas été renvoyé (pour des fins de conditionnement) à St.John’s car on voulait lui faire vivre le voyage père-fils. On en conclut donc qu’il a refusé d’y aller? Qu’il va y aller, mais on ne sait trop quand? Chose certaine, son ultimatum ne semble pas avoir été pris très au sérieux!

Juste comme ça… Papa Galchenyuk est du voyage, lui! Peut-être est-il moins persona non grata que le père de Tinordi, dans l’entourage de l’équipe? Comme quoi Marc de Foy ne savait peut-être pas exactement de quoi il parlait lorsqu’il affirmait que le père de Galchenyuk en menait large et qu’il était celui derrière les longues négociations de l’été dernier. Quoique… Peut-être est-il assez control freak pour ne pas vouloir manquer cet événement là? #PensePasMaisBon

– Le père de Carey Price est bel et bien présent lui aussi et la direction du CH a spécifié que le cerbère vedette en aurait pour encore au moins une autre semaine avant de renouer avec l’action. Michel Therrien a d’ailleurs refusé d’en dire davantage au sujet de la mystérieuse blessure de Price, il a même blagué lorsqu’un journaliste lui a demandé des détails sur Price… Une séquence à voir absolument. #JeVaisDevoirTeTuer

– Voici une superbe photo des joueurs et de leur papa, en sortant de l’avion (à Pittsburgh).

//

Les voilà, les papas qui ont fait le voyage père-fils, chez le Canadien. #NoMrTinordi

Posted by DansLesCoulisses.com on Tuesday, November 10, 2015

– Le meilleur de la LNH en 2014-15 a offert un rare selfie à ses fans.

Pas l’air trop blessé sincèrement…

– De son côté, flamboyant comme c’est son habitude, P.K. Subban a remercié l’organisation pour ce voyage hautement apprécié de tous.

– De l’avis de Brendan Gallagher, la différence entre les voyages père-fils et les voyages mère-fils : les pères veulent voir leurs fils gagner un match de hockey, tandis que les mères sont là pour vous voir sourire et s’amuser.

– On continue de spéculer (selon pas mal toujours la même ou les 2 mêmes sources) sur la possible venue de Jarome Iginla à Montréal à la date limite des transactions, advenant le cas où l’Avalanche était écarté du portrait des séries à ce moment, ce qui est plus que plausible. LIEN

– Mike Condon et son père en vedette dans un portrait de l’athlète. LIEN

En rafale
– Le joueur Alexandre Burrows, des Canucks de Vancouver, n’estime pas avoir dépassé les limites lorsqu’il a nargué Jordin Tootoo, des Devils du New Jersey. Burrows a ajouté que ce genre de chose doit demeurer sur la glace. En passant, c’est Jacob Markstrom qui obtiendra son premier départ de la saison avec les Canucks, ce soir, à Columbus.

– Les Canucks tentent d’en venir à une entente avec Anton Rodin, le meilleur marqueur de la Ligue élite de Suède qui compte 10 buts et 14 passes à sa fiche en 16 rencontres. LIEN

– Les Sénateurs offrent des performances en dents de scie actuellement et c’est à Craig Anderson qu’on a décidé de confier le filet en vue de l’affrontement contre les Predators de Nashville, ce soir.

– Les dirigeants de la LNH et les DG des différentes équipes ont discuté des fameuses compensations à verser pour l’embauche de personnel hockey au sein d’autres organisations. Selon un des directeurs généraux présents, soit on modifie la règle de la compensation, soit elle est tout simplement abolie.

– Dean Lombardi, le directeur général de l’Équipe USA en vue de la prochaine Coupe du monde de hockey, lance un message à ses trois leaders, affirmant que l’équipe leur appartient maintenant. Ces leaders sont Zach Parisé et Ryan Suter, du Wild du Minnesota, ainsi que le défenseur Ryan McDonagh, des Rangers de New York. LIEN

– Chez les Bruins de Boston, l’attaquant Alex Khokhlachev sera absent de quatre à six semaines, lui qui doit se soumettre à une opération à une main. LIEN

– Une rencontre au sommet entre les frères Staal ce soir, à Madison Square Garden.

Une rencontre entre les frères Staal, ça peut mal virer… #Remember

– Rickard Rackell était de retour à l’entraînement chez les Ducks.

– Michal Neuvirth est en train de s’imposer à Philadelphie.

– Les joueurs des Bruins ont fait une bonne action en visitant les patients d’un hôpital. #OuiOui #LesBruins

– Le jeune Zach Bratina, 19 ans, qui dominait le Battalion de North Bay avec 12 buts et trois passes en 12 rencontres, vient d’annoncer sa retraite, suite aux symptômes liés aux commotions cérébrales. LIEN #Dommage

– Des nouvelles de David Lemieux, qui aura une autre occasion de se faire valoir.

– Aura-t-on droit à un match préparatoire des Ligues majeures de baseball à Cuba?

– Une blessure hors de l’ordinaire pour Andrew Luck…

PLUS DE NOUVELLES