Hal Gill s’ennuie de P.K. Subban

Hal Gill demeure un personnage très captivant et divertissant. Lors de son séjour à Montréal, j’ai appris à apprécier l’homme et à supporter le joueur de hockey qu’il était. Aujourd’hui, il est devenu analyste, un boulot qui lui va très bien. Bref, de passage sur le site de Derek Jeter, Gill a confié quelques petits secrets dans son billet sur le The Player’s Tribune.

Il a jasé, entre autres, de Michel Therrien. Lors de son passage chez les Penguins de Pittsburgh, alors que Michel Therrien était le pilote du club, il a exigé une transaction à Ray Shero, le directeur général à cette époque. Pourquoi? Parce que Therrien a fait sécher le vétéran pendant une dizaine de rencontres sur la galerie de presse… Ce qui a frustré le colosse défenseur. À maintes reprises, il a fait cette demande, mais Shero n’est jamais parvenu à exaucer ses voeux. Donc, on sait que Gill n’est pas un fanatique de monsieur Therrien. Shero a finalement congédié Therrien, pour embaucher Dan Bylsma, et le vent a tourné pour Gill.

C’était la faute à Michel Therrien…

Une fois à Montréal, où il a passé presque trois saisons, il est devenu un favori de la foule, après avoir défendu Carey Price devant les lentilles à la suite d’un match préparatoire. Gill a aussi fait la connaissance d’un jeune P.K. Subban qui a amorcé sa carrière lors du printemps 2010. Pendant la série contre les Penguins, après avoir envoyé les Caps sur les gazons verts, Subban s’est mis à baver tous les joueurs des Penguins. Il était tellement arrogant, que les joueurs des Penguins ont demandé à Hal Gill de le calmer avant que celui-ci se fasse détruire (Gill a refusé).

C’est toutefois là que Gill a compris une chose : Subban doit rester lui-même, il ne faut pas le changer. Depuis ce temps, Gill a comme mentalité de laisser les joueurs comme P.K. Subban s’exprimer. Et il a raison!

Aujourd’hui, Hal Gill s’ennuie de P.K. Subban et il se range derrière les Predators de Nashville. Gill est un grand défenseur de Subban et défendra toujours son ancien coéquipier.

Au final, en lisant la partie sur Subban, je ne peux m’empêcher d’être en accord avec le collègue Nilton Jorge. Bergevin est réellement un dinosaure…

En rafale

– Zdeno Chara a démontré qu’il avait encore beaucoup de gaz dans le réservoir.

Une grosse hausse potentielle est attachée à son accord. 

– Je ne sais pas quoi répondre…

– McDavid, Tavares, Toews et O’Reilly… Disons qu’il y a pire comme ligne de centre.

– Pendant la pause, l’Impact n’a pas manqué de travail.

PLUS DE NOUVELLES