Geoff Molson expose une fausseté racontée par Marc Bergevin

Depuis quelque temps, chez le Canadien, l’un des reproches les plus récurrents est probablement l’absence d’honnêteté des dirigeants envers leurs partisans.

Un résumé n’est pas nécessaire : plusieurs exemples de cette tendance ont fait la une, à travers les derniers mois.

Aujourd’hui, on en a eu un autre bon.

Vous rappelez-vous il y a deux ans, lorsque Marc Bergevin a échangé P.K. Subban quelques jours après avoir mentionné qu’il ne le ferait pas?

Il avait discuté avec les médias du fait qu’il écoutait, mais qu’il ne magasinait «pas du tout» le #76. Une situation qui ressemble BEAUCOUP trop à celle de Karlsson, à Ottawa.

Il était allé loin, dans ses explications, Marc!

Sauf qu’avec du recul, l’offre de transaction n’a pas été reçue à l’improviste, et c’est son patron lui-même, Geoff Molson, qui a exposé (probablement sans le vouloir) cette fausseté qu’avait lancée Bergevin.

En entrevue avec Réjean Tremblay, aujourd’hui, le propriétaire du Canadien a mentionné que la décision (d’échanger P.K.) était prise depuis des mois.

La version est drôlement différente, non?

Observez ces deux citations, pour voir…

Disons que ça laisse peu de place à l’interprétation…

Si partout des illuminés se demandent si le transparent est une couleur, à Montréal on se demande plutôt si la transparence existe.

En Rafale

– Seigneur…

– Incroyable à quel point certaines équipes sont négligées…

– Chris Neil décroche un emploi à Ottawa.

– Médiocre…

– Les Prédateurs sont absolument dominants.

 

PLUS DE NOUVELLES