Furieux, Nathan MacKinnon a invectivé son entraîneur-chef sur le banc

Le trio composé de Nathan MacKinnon, Mikko Rantanen et Gabriel Landeskog fait la pluie et le beau temps à Denver. Landeskog est le troisième meilleur buteur de la LNH ce matin (27 buts), alors que Rantanen et MacKinnon sont respectivement les deuxième et troisième meilleurs pointeurs du circuit Bettman (68 et 66 points)… derrière l’extraordinaire David Schlemko Nikita Kucherov.

Les trois joueurs ont marqué près de la moitié des buts de l’Avalanche depuis le début de la saison (48,3 %).

Les Avs bataillent actuellement pour une place en séries, occupant ce matin le 7e rang dans l’Ouest… Trois points seulement devant le Wild (qui est neuvième et qui a deux matchs en main). Tu as beau avoir le meilleur trio de la LNH, celui-ci ne peut pas tout faire seul.

Hier soir, les hommes de Jared Bednar ont échappé leur match face aux Flames (5 à 3)… même s’ils ont dominé 35 à 16 au chapitre des tirs au but (et que le match était disputé à Calgary).

Nathan MacKinnon, qui a inscrit un but et terminé la rencontre à plus-2 (jouant près de 26 minutes) a eu de la difficulté à contrôler ses émotions durant la rencontre frustrante. La cible de sa colère? Son entraîneur-chef Jared Bednar.

MacKinnon est tanné de voir son équipe dominer… et perdre quand même. Les Avs avaient aussi perdu 7 à 4 face aux Jets la veille, malgré le fait qu’ils avaient été la meilleure équipe sur la patinoire. On a pu le voir hier soir être furieux contre son entraîneur. Gabriel Landeskog a bien tenté de le raisonner. #Capitaine

MacKinnon est même tombé sur les fesses après avoir dit crié à Bednar de simplement faire son travail.

Il est toujours dangereux de voir un joueur de la stature de MacKinnon commencé à déverser sa frustration publiquement. Jusqu’où ça va aller?

Mais bon… Si Matt Duchene est encore un membre des Sénateurs après le UberGate, MacKinnon devrait s’en sortir, hehe.

À noter que MacKinnon a récolté au moins un point lors de ses huit dernières rencontres. Mais il est toujours dangereux de mettre tous ses oeufs dans le même panier. Les trois autres trios de l’Avalanche ne font pas grand-chose.

N’oubliez pas que Jared Bednar n’a que 46 ans et qu’il en est à sa première équipe dans la LNH. Probablement que Nathan MacKinnon n’aurait jamais crié ainsi après Mike Babcock ou Ken Hitchcock…

En rafale

– Joni Ikonen, blessé gravement au genou en mai 2018, est sur le point d’effectuer un retour au jeu. Il a été repêché en 2e ronde par le Canadien en 2017.

– Un premier départ en 2019 ce soir pour Charlie Lindgren?

– Superbe geste de Victor Rask.

– Dans le mille, à mon avis. Sinon? À peine moins.

– Courageux? Dans mon cas, ce serait suicidaire!

PLUS DE NOUVELLES