Fin du voyage de la Coupe Memorial | McCarron et les Generals ferment les livres au Colisée Pepsi

Quelle belle façon de fermer les livres au Colisée Pepsi.

Finale de la Coupe Memorial… Bagarre de tranchées qui ne fait pas de vainqueurs après 60 minutes de jeu…

Le jeune de 17 ans Anthony Cirelli s’empare d’un retour et donne la victoire aux siens. Il s’agissait de son 2e du match.

Dire qu’il a auparavant été négligé deux fois plutôt qu’une au repêchage de la ligue de l’Ontario!

Imaginez le scénario!

Ce même Cirelli ne figurait même dans ma liste de joueurs sous le radar avant mon départ en fin de semaine. Il a drôlement impressionné. Les recruteurs devront garder un oeil sur ce jeune joueur sous-estimé au QI hockey au-dessus de la moyenne. À noter qu’il est admissible au repêchage de 2015 cet été.

Difficile de ne pas ressentir de la compassion pour les jeunes Bowey, Merkley, Morrissey et Draisaitl des Rockets qui ont tout donné. Kelowna a dominé une bonne partie du match, mais s’est malheureusement buté à un Ken Appleby brillant et… un brin chanceux!

J’aurais aimé vous dire de beaux mots sur McCarron, mais il m’a franchement déçu ce soir. Il a manqué d’essence et paraissait souvent à la traîne. On a toutefois pu voir qu’il a le bagage pour avoir du succès dans la LNH. Son coup de patin, sa vision du jeu et la fluidité de ses mains ne sont pas à piquer des vers pour un homme de sa stature. La priorité pour lui demeure de muscler ses jambes afin de gagner en explosion. Il perd une fraction de seconde importante dans ses premières impulsions avec la rondelle.  Évidemment, un match ne fait pas la carrière d’un joueur. On ne partira pas en peur.

Mon coup de coeur du tournoi? Madison Bowey. Mes attentes étaient pourtant modérées à son endroit étant donné ses performances au championnat mondial junior. J’ai été agréablement surpris. Bowey avait des ailes et traversait la patinoire d’un bout à l’autre en gardant la tête haute. Son style de jeu incisif complète bien celui du sage Josh Morrissey.

Le Suédois Tobias Lindberg a été une autre découverte. Un attaquant lourd qui possède des mains agiles. Lindberg est bâti un peu dans le même moule que Dal Colle, mais ce dernier est évidemment plus explosif et plus talentueux.

Les Oilers ne doivent pas commettre l’erreur d’échanger Draisaitl. Des pivots robustes aussi habiles et lucides ne courent pas les rues. Patience avec les jeunes, M. Chiarelli…

Ce fut une superbe fin de semaine. Je ne manquerai pas d’anecdotes à raconter. Brin de jasette avec les journalistes du Toronto Star aux petites heures du matin… Voir McDavid et Strome au banquet des joueurs de la LCH et discuter hockey avec l’équipe de Sportsnet… Croiser Josh Morrissey dans une sandwicherie pour qu’il me parle de son admiration à  l’égard de Duncan Keith… Et plus encore.

Je dois tout ça à SUBWAYMD qui m’a permis de vivre cette belle expérience.

PLUS DE NOUVELLES