Fiasco Jimmy Briand : la faute de Joey Saputo

Le fiasco de Jimmy Briand continue de faire jaser. Si l’Impact avait initialement mentionné que certaines clauses additionnelles ont été ajoutées au contrat avant l’envol de Briand vers Montréal… Ce dernier a rapporté une histoire toute différente lors d’un entretien avec L’Équipe.

Joey Saputo serait intervenu dans les négociations à la dernière minute, refusant d’offrir un package d’une valeur de 240 000 euros incluant un logement, l’école pour ses enfants ainsi qu’une voiture.

Lorsque l’attaquant français a reçu le contrat, ça n’en faisait plus partie. Il a demandé pourquoi c’était le cas et exigeait une garantie écrite de la part de Saputo, avant de quitter vers Montréal, ce qu’il n’a pas eu.

Comme Tony Marinaro l’a dit, c’est plus qu’une déception pour l’Impact sur le terrain : il s’agit d’un fiasco de relations publiques. Toute cette histoire sert de mauvaise publicité à l’équipe auprès des joueurs européens.

Payer le package aurait-il valu la peine? Nick De Santis croyait que oui, bien évidemment, mais c’est l’intervention de Joey Saputo qui a tout jeté à l’eau. L’art de se tirer dans le pied.

Briand tenait pourtant à jouer à Montréal, une ville francophone, et voulait y installer ses enfants : sa volonté de se joindre au rang de l’Impact était sincère. En trouvera-t-on beaucoup, des joueurs comme ça?

Une autre preuve que la loyauté et les sentiments ne comptent pas, dans le monde du sport professionnel.

En Rafale

– Manziel s’entraîne avec les partants.

– Faites attention à ce que vous mettez sur les réseaux sociaux.

– Jarome Iginla a officiellement annoncé sa retraite.

PLUS DE NOUVELLES