Faire du Stade Saputo une forteresse | Les Ultras encore baillonés

Cet après-midi, dès 15h, l’Impact reçoit au Stade Saputo les Whitecaps de Vancouver.

Déjà au 8ème duel de la saison, ce n’est que le troisième match à domicile pour les Montréalais, où ils demeurent pour le moment toujours invaincu avec une fiche d’une victoire et un match nul. C’est maintenant, avec une suite de matchs à domicile dans les prochaines semaines, que l’Impact doit récupérer les points échappés depuis le début de la saison et retrouver du tonus dans le classement.

On peut se réjouir de la remontada face à Philly la semaine dernière, mais cela n’efface pas pour autant la performance horrible des 35 premières minutes. Encaisser 3 buts face à la pire attaque de la MLS, c’est… un peu honteux!

Capture d'écran 2017-04-28 17.47.43

Même s’il est encore tôt pour paniquer, 7 points en 7 matchs sont définitivement trop peu. L’an dernier, le Dynamo de Houston a terminé la saison avec 1 point par match… à l’avant-dernier rang de la ligue!

Les Whitecaps sont dans une situation semblable. 7 points en 7 matchs, et surtout des défaites dans chacun de ses 3 matchs à l’étranger. Le parcours qui les a menés jusqu’en demi-finale de la Ligue des Champions n’y est probablement pas pour rien, et l’Impact se doit d’en profiter en s’installant roi et maître sur sa pelouse.

Il y a beaucoup de positif à retirer depuis l’arrivée de Mauro Biello à Montréal, mais un point en particulier à améliorer est clairement le rendement à domicile. En 2015, l’Impact avait réussi à conserver une fiche de 11-4-2 au Stade Saputo, contre une piètre fiche de 7-5-5 l’an dernier sous Biello. L’entraîneur doit travailler cet aspect, et ça se poursuit dès cet après-midi.

IMFC x WHITECAPS
La danse se continue en défense centrale, alors qu’Hassoun Camara ne sera pas en mesure de débuter le match d’aujourd’hui suite à sa commotion cérébrale de la semaine dernière. Avec la blessure à long terme de Victor Cabrera, c’est maintenant à Kyle Fisher ou Wandrille Lefèvre de prendre le relais et de tenir le fort défensif en attendant du possible renfort (ou pas!).

Mauro Biello n’a rien confirmé, mais les performances en demi-teinte de Lefèvre en plus de son pseudo scandale sur instagram rendent selon moi la décision assez simple. D’autant plus que le jeune Fisher a bien fait lorsqu’appelé en renfort à Los Angeles. Sa fougue et son implication devront prendre le dessus sur son talent limité. On ne pourra jamais reprocher à Fisher de ne pas donner tout ce qu’il a, à tout moment.

FisherBIO_3

Sinon, comme je le mentionnais dans ma dernière chronique, est-ce que Mauro Biello continuera de repousser l’inévitable, ou est-ce qu’il titularisera Ballou Tabla? Dominic Oduro ne fait rien qui vaille ces derniers matchs, et le temps est venu pour lui de réfléchir quelque peu depuis les lignes de côté. Le #7 peut être une arme encore plus dangereuse lorsqu’il entre en cours de match face à une défense fatiguée, et Biello se doit de profiter du talent de Ballou durant le plus de minutes possible.

Et Jackson-Hamel? 3 buts en 37 minutes de jeu devraient être suffisants pour convaincre n’importe quel entraîneur qu’un départ est mérité, mais pas Mauro Biello.

Y aurait-il un lien à faire avec le fait que Mancosu gagne 700 000$ alors que Jackson en fait 10 fois moins? Difficile à dire… Plusieurs disent que c’est le système de l’Impact à un seul attaquant qui empêche Mancosu de réellement se démarquer, et que Jackson ne pourrait y faire mieux. Peut-être, peut-être pas, mais j’aimerais bien le voir de mes yeux sur un match complet. Ce ne sera vraisemblablement pas cet après-midi, mais peut-être bien vers la fin du mois de mai, à l’occasion de la demi-finale du championnat canadien, face à ces mêmes Whitecaps.

Si l’Impact n’est pas en avant à l’heure de jeu, le sauveur Jackson sera assurément appelé en renfort. Encore.

ONZE PARTANT PROBABLE
Bush
Duvall, Fisher, Ciman, Oyongo
Bernardello, Donadel
Ballou, Bernier, Piatti
Mancosu

La performance en demi-teinte de Bernardello au dernier match pourrait l’écarter du onze partant, mais vu le manque de confiance en Béland-Goyette, ce serait alors au profit de Calum Mallace. Pour un match à domicile, disons que ce serait moyen sexy.

SANS TAMBOURS NI DRAPEAUX
Lors du dernier match à domicile, j’étais le premier à féliciter le groupe 1642 d’avoir finalement trouvé une entente avec le club pour utiliser de la fumée de couleur. Cette fumée n’est pas nocive, elle améliore l’ambiance et, surtout, elle permet à l’Impact d’utiliser des images d’autant plus frappantes et symboliques lors de ses publicités.

J’étais dans les Ultras lors de ce match, et une bombe de fumée avait également été allumée dans cette section. Elle ne provenait pas des organisateurs du kop, qui sont rapidement intervenus pour l’éteindre. Les Ultras, donc, n’avaient pas accepté les termes négociés entre 1642, l’Impact ainsi que le service d’incendie.

De cause à effet, des sanctions ont donc été imposées pour le match de cet après-midi…

C’est malheureux. Autant les Ultras pourraient mettre un peu d’eau dans leur vin, autant le club devrait réaliser toute l’importance qu’ont les sections 131 et 132 pour le reste du Stade Saputo. Sans ses supporters, un club n’est plus grand chose, et l’Impact devrait le savoir mieux que quiconque.

Fidèles à eux-mêmes, les sections Ultras seront fort bruyantes cet après-midi, mais malheureusement encore une fois sans tambours ni drapeaux.

DANS L’ABRI
– Ce n’est pas juste pour Montréal que Patrice Bernier est excitant à voir jouer…

– J’étais encore une fois au podcast du Kan FC mercredi dernier, en compagnie entre autres de Sofiane et Fred Lopo. Une bonne émission à écouter, et profitez-en pour donner un 5 étoiles aux gars du Kan Foot Club, ils le méritent bien!

Commentez, partagez et suivez-moi sur Facebook et Twitter!

ALLONS!

PLUS DE NOUVELLES