Eugénie Bouchard délaissée par son agent, Nike et Colgate

On aura eu beau défendre Eugénie Bouchard, ses performances sont tout simplement médiocres, depuis (très) longtemps. Et ça commence enfin à se faire ressentir, à l’extérieur du terrain.

En effet, il a été annoncé aujourd’hui que la joueuse de tennis canadienne devra se débrouiller avec une nouvelle agence, qui devrait en théorie être une cinquième en plus ou moins quatre ans.

John Tobias, de la firme TLA, a en effet pris la décision de ne plus avoir sous sa charge Bouchard. Ce dernier n’était plus d’accord avec la manière de procéder d’Eugénie, que ce soit sur le terrain ou à l’extérieur.

La principale intéressée mentionne que ce problème est la septième chose qui lui trotte dans la tête et qu’elle prendrait bientôt le temps d’analyser celui-ci et de le régler.

Pour ce qui est de ses commanditaires, trois compagnies notables l’ont laissé tomber. On parle de Colgate, Aviva et Usana.

Chez Nike, c’est plus compliqué. Son entente étant basée sur ses performances sur le terrain, elle ne recevrait plus un seul sou de l’entreprise américaine.

Présentement au 116e rang mondial, elle a dû se tourner vers des commandites bien moins intéressantes (et payantes). Parions qu’elle ne fera pas partie du Sports Illustrated Swimsuit, l’an prochain.

Le New York Times précise également que sa ligne personnelle de vêtements chez Nike n’existera plus avant longtemps.

Les laissez-passer se feront plus rares… C’est le début de la fin, pour la «Québécoise».

En Rafale

– D’autres noms se rajoutent…

– Sidney Crosby demeure #1.

– Sans commentaire.

PLUS DE NOUVELLES