Erik Cole a obtenu le plus haut salaire annuel | Peter Budaj ne s’amène pas avec de bonnes statistiques

Ouf… Quelle journée ce fût, hier! Et tout ça, sans même connaître l’identité de l’équipe pour laquelle évoluera Brad Richards!

Pour obtenir la liste de toutes les signatures, cliquez ICI!

Et si vous êtes du genre à vouloir connaître le nouveau salaire des joueurs en question, cliquez également ICI!

Revenons aux nouvelles acquisitions du Canadien, si vous le voulez bien…

Erik Cole a obtenu le plus haut salaire annuel
Si l’on fait abstraction de James Wisniewski qui a fait sauter la banque avant même l’ouverture du marché des joueurs autonomes, Erik Cole est le joueur qui a accepté le plus haut salaire annuel, hier! 4,5 millions $ par année, durant 4 ans! Et Cole a 32 ans…

Le Canadien a maintenant une bête noire de moins…

Ville Leino (Buffalo) et Tomas Fleischmann (Floride) ont obtenu le même salaire annuel.

Est-ce que Pierre Gauthier a fait un bon coup alors, avec Cole?

Ville Leino n’est pas dans la LNH depuis des lunes. Bien qu’il ait une bonne réputation (et de bonnes statistiques l’an dernier), il représente tout de même un point d’interrogation.

Leino a marqué 53 points en évoluant sur un trio offensif, à Phialdelphie. Cependant, il a été largué par les Red Wings il y a un peu plus d’un an… Après avoir affiché un différentiel de -10 en 42 parties.

Son peak aura été durant les séries 2009-10, l’année où les Flyers ont atteint la finale. Il avait marqué 21 points en 19 rencontres!

Les Sabres lui ont accordé un contrat de 6 ans! C’est long ça, pour un gars qui n’a même pas disputé 150 parties en saison régulière.

Et Flesichmann, lui?

Disons qu’il est un autre très bon exemple de la générosité de Dale Tallon, en Floride…

Mais sa situation diffère beaucoup de celle de Leino. Flesichmann est un point d’interrogation au niveau médical. S’il est en santé, il est clair qu’il aura plus d’impact sur la feuille de pointage qu’Erik Cole ou Ville Leino. Il a cumulé 21 points en 22 matchs la saison dernière, avant d’être hospitalisé pour une embolie pulmonaire. Les médecins ont cependant signé des documents confirmant que Flesichmann était complètement rétabli et que sa santé était excellente.

Pourquoi Pierre Gauthier ne lui a-t-il pas soumis une offre alors?

Parce que le Canadien veut éviter les joueurs à risque, au niveau médical. Il était également à la recherche d’un power forward, et non d’un play maker. Si Cole fait le boulot à Montréal, Gauthier aura fait le bon choix. Et quel est le rôle de Cole justement? C’est d’aller jouer dans le trafic, de se poster devant le filet adverse, de déranger… Et de marquer des buts!

Peter Budaj ne s’amène pas avec de belles statistiques
Certains chroniqueurs surnomment Peter Budaj, La passoire

Pourquoi?

Je dois vous avouer que je ne l’ai pas vu jouer souvent. Budaj s’est amené en Amérique et a immédiatement évolué pour une équipe de l’Ouest. Je me souviens qu’on avait de belles attentes vis-à-vis le gardien slovaque… Mais il ne semble jamais les avoir atteintes, justement!

Il y a eu 87 gardiens de but qui ont pris part à au moins une rencontre la saison dernière, dans la LNH. Et Peter Budaj se situe au 68e rang au niveau de la moyenne de buts alloués et au 66e rang pour le pourcentage d’efficacité.

Et dîtes-vous que les 15 derniers gardiens de but dans ces 2 listes n’ont joué, pour la grande majorité, que 1 à 4 rencontres…

Mais bon… Ce ne sont que des statistiques!

Donnons la chance au coureur qui, pour la 1ere fois depuis longtemps, sera étiqueté clairement comme un gardien substitut. Le nouvel air de Montréal pourrait lui faire énormément de bien…

Et quels numéros porteront les 2 nouvelles acquisitions du Canadien?

Impossible de le dire encore…

Erik Cole (#26) et Peter Budaj (#31) devront changer les chiffres, derrière leur gilet respectif… Eux qui portent le même numéro depuis le début de leur carrière, en Amérique du Nord! Et ne croyez pas que Gorges ou Price leur laissera porter son numéro…

Je me demande pourquoi le Canadien a inséré Peter Budaj dans sa formation et non Erik Cole, sur son site Web : LIEN

Ah oui… Petit à petit, le Canadien se grossit. Seulement un de ses défenseurs ne mesure pas 6 pieds (Yannick Weber, 5 pieds 11 pouces). Et à l’attaque, White, Pacioretty, Moen, Kostitsyn, Cole, Eller et Darche font tous plus de 6 pieds.

PLUS DE NOUVELLES