Eric Staal connaît une année d’enfer

Il y a de cela à peine deux saisons, la majorité des experts ou des amateurs pensaient que la carrière d’Eric Staal était terminée, ou du moins, sur le déclin. À sa dernière année avec les Hurricanes de la Caroline, il avait cumulé seulement 33 points en 63 matchs, avant de rejoindre les Rangers à la date limite des transactions.

Staal n’avait pas vraiment connu le succès espéré du côté de New-York, alors qu’il avait été limité à 6 points en 20 parties…

L’été suivant, celui-ci s’est amené avec le Wild et cette signature a visiblement relancé sa carrière.

À sa première saison avec le Minnesota, Staal avait compté 65 points en 82 matchs. Cette année, il a quasiment égalé cette marque (64 points) en 19 matchs de moins. Il faut retourner à la campagne 2012-2013 pour voir une production similaire à cette année pour le joueur de centre.

Il a connu une soirée de 5 points hier, et il a 10 points à ses trois dernières parties…

Il a déjà 61 buts depuis le début de la saison 2016-2017. Pour un joueur qui a signé un contrat à 3,5M$ par année, on peut qualifier cette signature d’un vol, de la part du DG du Wild.

Bref, il a relancé sa carrière avec le Wild, et il a encore quelques belles années devant lui, considérant son âge…

En rafale

– Weightman deviendra vice-président développement et opérations au domicile du Rocket.

– Égalité au bout d’une période au Centre Bell.

– Mouvement chez l’Impact.

PLUS DE NOUVELLES