Encore du mouvement de gardien entre Laval et Brampton

Charlie Lindgren est demeuré à Laval afin de subir des tests supplémentaires au sujet de sa blessure au bas du corps. Donc si le cerbère numéro un doit s’absenter quelque temps, ça prenait une solution de rechange comme Michael McNiven. McNiven, qui a passé quelques heures au sein de la ECHL afin de reprendre la forme, est de retour avec Joël Bouchard et le Rocket de Laval.

Les deux cerbères que Bouchard a sous la main sont donc McNiven et Étienne Marcoux. Le plan de l’organisation était clair : donner des minutes à McNiven en-bas pour mieux le ramener. Par contre, le Rocket est en action demain (vendredi) à Belleville et puisque McNiven sortira de quelques heures de route, Marcoux pourrait obtenir un départ. À moins qu’il soit utilisé à Toronto, le lendemain… Une chose demeure certaine, les deux gardiens se partageront la besogne ce week-end.

Jusqu’ici cette saison, Marcoux a 11 rencontres sous la cravate au sein de la ECHL, où il a affiché un excellent pourcentage d’arrêt de ,918. Pour ce qui est de McNiven, les statistiques au sein de la Ligue américaine ne sont pas très éloquentes, lui qui n’a su faire mieux qu’un piètre pourcentage d’efficacité de ,862, malgré une moyenne reluisante de 2,78. Sauf que lors de son seul match d’office dans la ECHL, il a conclu la rencontre avec un pourcentage de 93.5%.

Bref, jusqu’à présent Marcoux est le gardien le plus constant de toute l’organisation du Canadien de Montréal. Du moins, il est le seul à étaler des statistiques très séduisantes, même si celles-ci sont en provenance de la ECHL…

En rafale

– Dommage que ce ne soit pas en vigueur pour le Championnat mondial junior dans trois semaines.

– Souhaitons que Romanov ne se soit pas blessé gravement.

– Si Nikita Scherbak obtient son visa cet après-midi, il sera en uniforme ce soir.

– Il est physique le petit Desharnais.

– En 2021, ce sera Edmonton et Red Deer.

– Ça, c’est avoir de la grande classe.

Le jour où j’atteins les 2500 abonnés sur Twitter, j’annonce quelque chose de BIG. Bref, vous n’avez qu’à me suivre sur Twitter en pesant sur le bouton ci-dessous.

PLUS DE NOUVELLES