En route vers le repêchage du CH: Rasmus Andersson | En rafale

Au hockey, agilité vitesse et dynamisme ne riment pas souvent avec robustesse. Si Rasmus Andersson est un espoir aussi intrigant en marge du prochain repêchage, c’est parce qu’il offre un bon mélange de tout ça.

Du haut de ses 6’0 et 209 livres, Andersson patine avec l’allure d’un petit joueur dynamique lorsqu’il prend de la vitesse en zone neutre. Son gabarit n’incommode pas ses déplacements le moins du monde. Même que son coup de patin est un de ses grands atouts.  Il n’est pas le plus rapide, mais ses mouvements latéraux et ses pivots sont étonnamment fluides.

Son tir des poignets, tout comme son lancer frappé de la pointe, est une menace constante sur l’avantage numérique. Sa capacité à livrer une première passe précise et à repérer un joueur libre en zone offensive améliore les attaquants autour de lui. Grâce à ses mains vives, Andersson peut dribler rapidement avec la rondelle lorsqu’il est en mouvement. Le Suédois n’est pas du type à monter le disque d’un bout à l’autre, mais il est efficace lorsqu’il daigne de le faire.

Son QI hockey en possession de la rondelle est nettement au-dessus la moyenne, ce qui amène plusieurs à se demander pourquoi il ne fait pas l’unanimité comme choix de 1re ronde. C’est quand il joue sans celle-ci que ça se gâte. Son niveau d’intensité est parfois questionnable et trop souvent, il se compromet en étant trop agressif sur le porteur de la rondelle. Il lui arrive de se faire contourner facilement par des attaquants rapides, alors qu’il est pourtant un bon patineur.

Aux yeux de plusieurs, Andersson pourrait être le vol du repêchage. Le flair offensif ne s’invente pas alors que la conscience défensive, quant à elle, peut être perfectionnée. D’autant plus qu’il a la stature pour rendre la vie difficile aux attaquants adverses et gagner ses bagarres le long des bandes.

À son année recrue, Andersson a terminé au 5e rang des pointeurs chez les défenseurs de la ligue de l’Ontario avec 64 points en 67 matchs.

Andersson a été l’un des espoirs les plus difficiles à classer cette saison. Si vous m’aviez dit il y a deux ans qu’il ne serait pas dans mon top-15, je vous aurais traité de fou. Mais il y a assez de craintes à entretenir par rapport à son jeu pour être sceptique.

 

Il est un talent offensif dynamique avec d’excellentes habiletés avec la rondelle surtout pour un joueur de son gabarit. Il a style agressif et incisif et il adore avoir la rondelle sur son bâton. Il est un des meilleurs défenseurs offensifs de la cuvée sur l’avantage numérique. Par contre, sa lecture du jeu en zone défensive sans la rondelle n’est pas convaincante. Son effort n’est pas constant. Il est trop agressif offensivement et peut se faire contourner par des joueurs rapides. – Corey Pronman

Un défenseur qui bouge très bien la rondelle. Il fait rapidement la transition et il n’est pas vraiment du genre à monter la rondelle en zone offensive lui-même. Il appuie souvent l’attaque et alimente les joueurs depuis la pointe. Il effectue des passes intelligentes et son tir se fraie presque toujours un chemin au filet. Andersson peut mettre en banque plusieurs minutes et il demeure calme et posé sous la pression. Son positionnement défensif est bon. Il pourrait améliorer son coup de patin un brin. Il a de bons outils sur lesquels il peut travailler pour s’améliorer. – Future Considerations

Andersson est exactement le genre de pari qu’un recruteur en chef doit prendre s’il ne repêche pas dans une position enviable en 1re ronde. Le seul problème, c’est qu’étant un défenseur droitier, il ne comble pas un besoin du Canadien au moment présent.

En rafale
– La LNH met la table pour la finale de la coupe Stanley!

– Officiel: Sergei Kalinin se joint aux Devils. LIEN

– On connait maintenant le prochain adversaire de Jean Pascal: LIEN

– Michaël Bournival se souvient de 2012. LIEN #CoupeMemorial

– Les Hurricanes ont fait signer un contrat à deux volets à Drew MacIntyre. LIEN

– Montréal prépare le retour des Expos… St. Petersburg jongle avec le départ des Rays. LIEN

– L’analyse juridique du dossier de corruption de la FIFA: LIEN

– Les faits saillants de la dernière saison d’Auston Matthews, qui est pressenti comme le meilleur espoir de 2016. LIEN #Europe?

– Les dernières informations sur le camp d’évaluation de la LNH.

– Philippe Boucher flatte Tkachev dans le sens du poil. Et il fait bien de le faire!

–  Une rumeur envoie Gabriel Dumont à Linköping, en Suède.

PLUS DE NOUVELLES