Elliotte Friedman suggère un pacte incluant Letang et Pacioretty

Elliotte Friedman n’est pas le type d’insider qui spécule en se fiant sur ses intuitions. S’amusant à colmater des informations entendues à gauche et à droite, il établit plutôt des hypothèses rationnelles bâties sur les différentes lacunes des équipes de la LNH.

C’est ainsi qu’il est parvenu à coller le nom de Kristopher Letang au CH lors des derniers jours : s’assurant que l’arrière accepterait de débarquer à Montréal, Friedman a souligné avec justesse que le Canadien de Marc Bergevin pourrait être tenté par une telle acquisition.

Sur papier, disons qu’il est difficile de comprendre avec exactitude la raison qui pousserait Jim Rutherford de se départir de son meilleur défenseur droitier.  Dans l’organisation des Penguins depuis son arrivée dans la LNH, Letang symbolise une partie importante du succès de la franchise au cours de la dernière décennie. Étant la tête d’affiche d’une brigade peu reluisante, son départ causerait une brèche massive en défensive à Pittsburgh…

Après le départ de Marc-André Fleury, disons que des motifs majeurs doivent bouillonner dans l’esprit de l’état-major de la Pennsylvanie pour considérer se départir d’un deuxième leader important. Regardons la situation objectivement : les Penguins bénéficient grandement plus de l’apport d’un Letang présentement que ne le ferait le Canadien!

Tentent-ils simplement de larguer son pacte accaparant plus de 7 millions de dollars de la masse salariale de l’équipe jusqu’en 2022 par peur que les blessures viennent miner les prochaines années de sa carrière? Probablement, puisque c’est déjà le cas…

Décidément, l’arrière ayant porté ses troupes jusqu’à Lord Stanley en 2016, fort d’une campagne marquée par une récolte de près d’un point par partie, ne reverra plus jamais sa forme d’antan…

Et dans cette optique, même si échanger Max Pacioretty pourrait assurer la relance du Canadien, le monnayer en retour des services de Kristopher Letang relève de la pure folie.

Enfin… si la transaction en question n’inclut que ces deux pions!

Si le lourd contrat de Letang n’attire personne par les temps qui courent, une rétention majeure de salaire pourrait bien changer la donne. D’autant plus que d’autres acteurs pourraient être ajoutés du côté de Pittsburgh, alors que de bons jeunes comme Daniel Sprong et Dominik Simon attendant toujours une chance de se faire valoir.

Seul hic : la direction qu’emprunte le Canadien au classement général ne justifie pas l’obtention d’un trentenaire en retour des services de Max Pacioretty.

Sous-payé, le franc-tireur fera le bonheur de toutes formations en lice pour les séries éliminatoires. Aucun doute : plusieurs directeurs-généraux souhaiteront céder des sélections puis des espoirs au CH pour obtenir l’Américain.

Ça, c’est bien plus intéressant que l’obtention Kristopher Letang! À mon avis…

Marc Bergevin et ses hommes seront-ils prêts à admettre leurs torts en misant sur le futur? On peut toujours en douter…

Malheureusement, si les têtes de hockey montréalaises estiment que la latéralité de Kristopher Letang ne nuirait pas à ses performances sur le flanc gauche, l’hypothèse d’Elliotte Friedman pourrait bien tenir la route…

En Rafale

– Qui croire?

– Défaite de l’équipe canadienne contre les Américains dans des conditions hivernales extrêmes… à prendre avec un grain de sel!

– Une bonne foule pour assister à cette première!

– Certains aiment le froid!

– À suivre!

PLUS DE NOUVELLES