ECJ en grande finale : Il est temps de faire taire les détracteurs!

Suite à leur victoire respective d’hier, le Canada et la Suède croiseront le fer lors de la grande finale du mondial junior 2018 ce soir à 20 heures. Suite à leur revers crève-cœur de l’an dernier à Montréal, nos représentants sont là où ils voulaient être un an plus tard, soit de retour au match ultime pour ramener l’or au pays. Les sept vétérans de l’édition précédente ont la mémoire longue et feront tout ce qui est en leur pouvoir pour ne pas subir ce moment pour une seconde fois. La revanche est un plat qui se mange froid et ces derniers auraient probablement aimé affronter ceux qui les ont privés du titre l’an passé, soit les Américains, mais l’important au final c’est d’être du grand match, peu importe l’opposant.

Les derniers affrontements entre les deux pays remontent à la demi-finale du mondial junior 2017 ainsi que cet été durant le Summer Showcase.

En effet, la troupe de Dominique Ducharme a obtenu son billet pour ce match en défaisant la République Tchèque par la marque de 7 à 2. Après avoir vu l’adversaire prendre les devants tôt en début de match suite au filet de l’espoir Filip Zadina, le Canada n’a pas semblé paniquer et a continué à garder son plan de match bien en selle. Après tout, c’était la première fois qu’ils tiraient de l’arrière depuis le début de la compétition, alors c’était plutôt difficile d’imaginer la réaction de ceux-ci suite au départ canon des Tchèques. Or, ils ont inscrit pas moins de sept buts consécutifs pour dissiper tous les doutes et ainsi prendre les commandes du match jusqu’à la fin. À noter la brillante performance de l’attaquant de la LHJMQ Drake Batherson avec un tour du chapeau!

De son côté, la Suède a vaincu les champions en titre pour retourner en finale pour la première fois depuis 2014 où ils s’étaient inclinés contre leurs rivaux de la Finlande. Ce fut un match très serré dans les deux premières périodes où les deux équipes ne voulaient pas faire de gaffe et ainsi ouvrir la porte à l’adversaire. Toutefois, lors du troisième engagement, pas moins de cinq buts furent marqués pour un score final de 4-2. Le point tournant de cette joute fut sans contredit lorsque la Triple Couronne a marqué deux filets sur le même désavantage numérique pour se doter d’une avance de 4 buts. Après avoir vu les Américains inscrire deux buts en peu de temps en fin de match pour rétrécir l’écart, on en a conclu que les deux réussites en infériorité auront été le but gagnant ainsi que lui d’assurance pour leur permettre de souffler lors des dernières minutes.

Or, à quoi peut-on s’attendre du match de ce soir? Je crois sincèrement qu’il s’agira d’un combat de boxe au début alors que les deux équipes s’étudieront avant de passer réellement à l’action. Les deux cerbères devraient nous offrir un bon spectacle et si le Canada peut réussir à contenir les gros joueurs de la Tre Kronor, ils seront en business. Par contre, ce ne sera pas une chose facile! Ce genre de match impliquant deux puissances mondiales du hockey peut aussi bien aller d’un côté comme de l’autre. Par contre, la profondeur et l’expérience d’équipe Canada devraient avoir le dessus sur la Suède.

Certes, ce sera tout un match! 60 minutes très intéressantes nous attendent pour clore ce mondial junior 2018 qui fut très divertissant jusqu’à maintenant. Pour vous réchauffer à ce match crucial, vous pouvez écouter le duel pour la médaille de Bronze à 16H impliquant les États-Unis et la République Tchèque. Bonne fin de tournoi!

En Rafale

– Le défenseur des Ducks Josh Manson est beaucoup plus complet qu’on le pensait à ses débuts dans la LNH! (Personnellement, je suis un très grand admirateur de Josh!)

– Nous avons eu le droit à tout un duel de gardien de but hier soir au Centre Bell!

– Marquer des buts c’est bien, mais il faut en arrêter pour gagner des parties! Je vous en apprend probablement pas, mais peut-être un peu aux Insulaires!

– Les Jeux Olympiques s’en viennent et nos représentantes en hockey féminin connaissent les attentes élevées!

– Aurons-nous droit au même problème « plate » pour les JO de 2022?

PLUS DE NOUVELLES