D’un point de vue statistique, les joueurs comme Hayden Verbeek peinent à atteindre la LNH

Même s’il demeure plutôt cachotier à ce sujet devant les médias, la philosophie en matière de recrutement de Marc Bergevin déteint dans ses actions.

La vitesse, l’ardeur au travail ainsi que la fiabilité défensive sont trois éléments qui nous viennent à l’esprit lorsqu’il est temps de décrire quelques-unes des acquisitions du DG. Ces trois caractéristiques sont définitivement les forces principales de Hayden Verbeek, sa plus récente signature…

Il n’y a pas de mots pour expliquer la puissance que Verbeek possède dans ses premières foulées. Lorsqu’il part à la conquête de la rondelle, deux bâtons de dynamite explosent dans ses patins, si bien qu’il est excessivement farouche lors des batailles à un contre un, malgré un gabarit défavorable.

La vitesse est un atout qui n’amène pas grand-chose lorsqu’elle n’est pas utilisée à bon escient. Heureusement, Verbeek est très futé dans son positionnement défensif, étant notamment l’un des meilleurs patineurs de la OHL en désavantage numérique. Intrépide, il marque la plupart de ses filets dans l’enclave, dans laquelle il n’hésite pas à se faire justice.

Sam Consentino croit qu’il s’agit d’une excellente signature pour le CH, comparant l’intensité au boulot de Verbeek au nouveau marqueur de 30 buts du Canadien, Brendan Gallagher.

Malheureusement, il ne faudrait pas croire que Verbeek marquera à ce rythme avec le Tricolore…

Ou même qu’il enfile le chandail du Tricolore un jour!

Dans le junior canadien, les équipes n’ont droit qu’à trois joueurs âgés de vingt ans par formation, puisque leur expérience et leur maturité physique constituent des atouts redoutables. En ce sens, il ne faut pas s’emballer lorsque les joueurs de 20 ans possèdent des statistiques offensives intéressantes.

Pour un joueur de cet âge, l’apport offensif de Verbeek, n’atteignant même pas un point par partie, n’a rien de bien attrayant…

En fait, selon une étude de Mitch Brown, il y a uniquement 0,78% des joueurs de 20 ans ayant accumulé des statistiques offensives similaires qui ont atteint la LNH…

Pour vous donner une idée, c’est environ sept fois inférieur aux chances de voir le CH remporter la loterie, et mettre la main sur Rasmus Dahlin…

Reste que si les dirigeants pensaient de cette manière, ils ne découvriraient jamais les perles rares qui sont la base des plus belles histoires de hockey que l’on puisse connaitre aujourd’hui! Laissons la chance à Verbeek de démontrer son talent à Laval avant de mettre une croix sur son avenir dans la meilleure ligue de hockey du monde!

En Rafale

– Je dois l’avouer: je ne croyais pas du tout au potentiel de Dubois avant cette année!

– Terry est désormais le meilleur pointeur de la Ligue américaine.

– Steven, ne te blesse pas avant les séries…

 

PLUS DE NOUVELLES