Duel Montréal-Pittsburgh | Elliotte Friedman : encore du bonbon | En rafale

Penguins-Canadiens

– En affrontant les Penguins, ce soir, le CH compte bien demeurer invaincu et poursuivre sur sa séquence.

– Comme c’était le cas lors de la dernière campagne, les Canadiens connaissent un début de saison parfait après trois matchs, mais l’an dernier, ça s’était gâté lors du quatrième affrontement… #Dégelée

Sauf que l’an dernier, 2 des 3 premières victoires avaient été acquises difficilement, en fusillade…

– Pour faire face à la bande à Sidney Crosby, Michel Therrien ne changera pas l’alignement qui lui a permis de signer des victoires lors des trois premières rencontres.

À un petit détail près… #MVP #Vézina #Carey

– C’est donc dire que Jarred Tinordi, Greg Patery et le nouveau venu Paul Byron devront patienter encore pour intégrer l’alignement.

– L’entraînement des Penguins était optionnel ce matin, on s’est délié les muscles en l’absence de plusieurs réguliers. On va donc devoir attendre avant de connaître l’alignement exact des Pens, en vue du match de ce soir…

– La puissante attaque des Penguins tarde à débloquer après deux rencontres cette saison, est-ce que les joueurs de Pittsburgh vont enfin s’éclater offensivement contre Carey Price et les Canadiens?

– Les gardiens des Canadiens se tirent plutôt bien d’affaire…

https://twitter.com/FredPoulin98/status/653973935193722880

– Si vous aviez le choix, prendriez-vous l’alignement des Canadiens ou celui des Penguins? #AttaqueVSÉquilibre

– Un peu d’histoire : voici de quoi avait l’air un contrat de joueur à l’époque d’Henri Richard…

Non, il n’y avait pas de clause de non-mouvement ajoutée…

– Si vous avez le portefeuille suffisamment bien garni, vous pouvez vous payer un don pas mal amusant.

– DLC en a glissé un mot ce matin, mais la publicité est trop « funny ». #PoutineJeffPetry

– Le ménage à trois devant le filet des IceCaps de St. John’s est terminé…

30 Toughts : encore un grand cru hebdomadaire de Friedman

Dans sa chronique hebdomadaire, Elliotte Friedman explique l’arrangement entre Mike Richards et les Kings de Los Angeles plus en détail. Ainsi, en s’entendant avec le joueur et son agent, les Kings ont évité le rachat de contrat habituel et ont pu réduire considérablement la pénalité imposée à leur cap salarial. Plutôt que de devoir comptabiliser des sommes de 1,2 million $ (2015-16), 1,7 million $ (2016-17), 2,7 millions $ (2017-18) et 4,2 millions $ (2018-19 et 2019-20), ils se verront amputés d’une somme de 1,5 million $ pour les cinq dernières années du pacte de Richards. Voilà qui vient causer un précédent pour une équipe qui désire se débarrasser d’un contrat encombrant et qui découvre que le joueur est aux prises avec des problèmes de consommation. Les Kings ont également pu bénéficier de la soustraction du contrat de 4,2 millions $ (jusqu’en 2018-19) de Slava Voynov, qui est retourné en Russie après avoir été arrêté et accusé de violence conjugale. Ce sont là de drôles de décisions de la part des autorités de la LNH, qui permettent non pas une, mais deux exceptions à la même formation.

Du côté de Richards, il doit retourner en cour le 8 décembre prochain, mais comme il est devenu joueur autonome sans compensation, des équipes se montrent intéressées à ses services. Il a d’ailleurs fait savoir son mécontentement au sujet des propos tenus par son ancien directeur général, Dean Lombardi, qui a affirmé avoir été trompé par Richards.

Suite au reportage faisant état d’une consommation de cocaïne répandue à travers la LNH, ainsi qu’aux récents épisodes de Zack Kassian, Ryan Malone et Mike Richards, la LNH et l’AJLNH considèrent modifier le protocole de vérification concernant le dopage, afin de mettre également l’accent sur les drogues récréatives.

On prête l’intention à Steve Yzerman, le directeur général du Lightning de Tampa Bay, d’amorcer des négociations dans le but de prolonger le contrat de son entraîneur, Jon Cooper.

Lors du match de lundi entre les Canucks de Vancouver et les Ducks d’Anaheim, le commissaire de la LNH, monsieur Gary Bettman, a été catégorique à l’effet que si expansion il y avait, cela ne se produirait certainement pas en vue de la saison 2016-17. Partisans des Nordiques, vous devrez prendre votre mal en patience et souhaiter un déménagement d’ici là.

Friedman ne croît pas vraiment à cette rumeur voulant que les Bruins de Boston tâtent le terrain dans le but d’échanger Zdeno Chara et Brad Marchand, mais on dit souvent qu’il n’y a pas de fumée sans feu… Et le feu brûle à Boston par les temps qui courent. Si jamais Chara devait se retrouver sur le marché, plusieurs équipes seraient désireuses de s’en porter acquéreur, et Friedman cite le Lightning (qui ont tenté d’acquérir Roman Polak la saison dernière), les Oilers et les Blue Jackets. Cela dit, le joueur le plus susceptible de quitter Boston pour le moment est l’ailier Loui Eriksson, dont le contrat prend fin au terme de la présente campagne.

Comme les Bruins, les Hurricanes de la Caroline sont aux prises avec des blessures à la ligne bleue et la récente perte du défenseur James Wisniewski, dont la saison pourrait être terminée, crée une brèche dans le groupe d’arrières. Les deux équipes ont toutefois spécifié que des solutions de remplacement onéreuses et à court terme n’étaient pas envisagées pour l’instant. C’est également la pensée du DG des Sabres de Buffalo, Tim Murray, au sujet de la perte de son gardien de but numéro un, Robin Lehner.

Les Sabres ont d’ailleurs soumis un défenseur au ballottage ce midi…

En passant, si le défenseur Nikita Nikitin n’a toujours pas joué un match dans la LAH, lui qui a été rétrogradé par les Oilers d’Edmonton, ce n’est pas parce qu’il boude ou parce qu’il envisage de quitter vers sa terre natale, mais bien parce qu’il avait des problèmes avec son visa de travail.

Chez les Penguins de Pittsburgh, les adversaires du CH ce soir, on estime que Sidney Crosby tente trop de passer le disque vers Kessel et rend ainsi son jeu trop prévisible. On veut que le numéro 87 soit un peu plus égoïste avec la rondelle et lance plus souvent au filet.

À Edmonton, l’expérience de jumeler Taylor Hall à Connor McDavid n’aura duré que 50 minutes… Il n’y a pas qu’à Montréal où l’entraîneur est impatient avec ses trios…

Pour ce qui est de McDavid, même s’il ne s’est toujours pas inscrit à la feuille de pointage, il continue à travailler sans relâche.

À Detroit, Henrik Zetterberg a vanté les qualités d’entraîneur de Mike Babcock, affirmant que son style de jeu s’est répandu à travers le circuit.

Le journaliste de Sportsnet raconte que Cody Hodgson, des Predators de Nashville, s’est rendu en Suède afin de travailler avec celui que plusieurs considèrent comme étant le meilleur entraîneur au monde au niveau de l’amélioration des techniques de patinage. Parlant de Nashville, on devra bientôt penser aux prochains contrats de Seth Jones et de Filip Forsberg, une tâche colossale à accomplir pour le DG des Predators, David Poile.

Statistiques peu enviables chez les Maple Leafs de Toronto : les gardiens ont accordé un but sur le premier tir du match à 12 reprises au cours des 85 dernières rencontres de l’équipe. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé lors du premier match de la saison quand Max Pacioretty a touché la cible avec le tout premier tir dirigé vers la cage de l’équipe de la Ville Reine.

Alex Galchenyuk refuse de commenter sur le fait qu’il est possiblement le « facteur-X » des Canadiens de Montréal cette saison. Questionné à savoir si Galchenyuk pourrait être réuni à Max Pacioretty au sein du premier trio du CH, l’entraîneur Michel Therrien a affirmé que ce n’était pas dans les plans, pour l’instant, lui qui préfère voir les meilleurs défenseurs adverses loin du jeune numéro 27. C’est d’ailleurs ce qui s’est passé au cours des trois premiers matchs du Tricolore, alors que Galchenyuk a été opposé aux duos Martin Marincin/Morgan Reilly (Toronto), Kevan Miller/Joe Morrow (Boston) et Cody Ceci/Patrick Wiercioch (Ottawa).

En rafale

– Selon ESPN, le Lightning de Tampa Bay est la meilleure concession à travers toute la LNH.

– Une absence nébuleuse pour Alex Ovechkin, qui a raté l’entraînement matinal pour des « raisons personnelles ».

– À Edmonton, il est permis de se questionner sur l’utilisation de Connor McDavid. Avec Korpikoski et Yakupov, vraiment???

– On s’attendait à beaucoup des Blue Jackets de Columbus en début de saison, mais jusqu’à maintenant, l’équipe ne répond pas à ses attentes élevées. LIEN

– C’est la fête chez les Islanders, qui ont remporté leur première victoire dans le Barclay Center.

– Et on en a profité pour offrir un contrat au vétéran pugiliste Eric Boulton.

– Pluie de suspensions dans la LHJMQ

PLUS DE NOUVELLES