Du renfort en défense… et sur l’aile droite?

L’Impact a fait ce qu’il a pu, mais remporter un match à l’extérieur en MLS quand tu n’as qu’un seul vrai défenseur central et que tu affrontes Kei Kamara, c’est beaucoup en demander.

On a vu du bon et du moins bon dans ce premier match, mais je suis persuadé que toute l’équipe a beaucoup appris de cette défaite de 2-1. Les joueurs évidemment, mais surtout Rémi Garde et son équipe qui en sont encore à l’étape de découvrir la MLS. Et si le résultat n’est pas ce que plusieurs auraient espérés, la manière demeure encourageante. Pour une première fois, l’Impact semblait confiant balle au pied et s’entêtait à garder le ballon par terre et à jouer court pour conserver la possession. Cela a évidemment mené à quelques erreurs ou quelques pertes, mais ça demeure bien plus excitant à regarder qu’une équipe qui panique et qui dégage le ballon vers l’aile gauche en espérant que Nacho Piatti fasse un tour de magie. Ce n’est que le début, et on sent que l’Impact de Rémi Garde cherche à construire quelque chose de logique, de défini.

La blessure de Zakaria Diallo a tout de même fait mal, considérant que Victor Cabrera se retrouvait comme meneur de la défense aux côtés d’un Jukka Raitala qui n’a pas mal fait mais qu’on a senti un peu dépassé par moment. Il fait ce qu’il peut, le finlandais, mais on peut difficilement se réinventer défenseur central en l’espace de quelques jours. C’est pourquoi la nouvelle de l’arrivée du défenseur Rod Fanni tombe à point chez l’Impact de Montréal.

Âgé de 36 ans, Fanni évoluait avec l’Olympique de Marseille avant de voir son contrat résilié il y a quelques semaines. Il se joint à l’Impact à très court terme, jusqu’à la fin du mois de juin prochain, avec une possibilité de renouveler le contrat jusqu’à la fin de la saison. Même si on le dit en très bonne forme, Fanni n’a pas joué de matchs compétitifs depuis très longtemps, lui qui était confiné au banc avec l’OM cette saison. Son dernier vrai match remonte au 20 mai 2017, soit il y a pratiquement un an.

Quand sera-t’il prêt à débuter un match? Il serait surprenant de le voir à Colombus, et même à Montréal en ouverture compte tenu du terrain synthétique au Stade Olympique, on devrait plutôt entourer la date du 31 mars pour un possible début de Fanni. À moins qu’il ne surprenne et soit déjà prêt à aider…

Si son âge fait un peu peur, son expérience pourrait faire du bien à une défense montréalaise qui en a bien besoin. On ne peut pas faire de règle de 3 dans le monde du sport, mais considérant que Zakaria Diallo semblait dominant en pré-saison et qu’il était un joueur de Ligue 2, on peut penser que Rod Fanni sera en mesure de tirer son épingle du jeu et de relancer ce qui lui reste de carrière. Au moins, les termes du contrat semblent excellents pour les deux parties. L’Impact accueille un joueur vieillissant mais sans s’engager à long terme alors que Fanni aura amplement de temps de jeu pour démontrer qu’il est encore en mesure de compétitionner, ou pas. Bien hâte de voir le nouveau #15 de l’Impact en action.

Fanni portera le #15 à Montréal

Rémi Garde a mentionné en conférence de presse qu’il espérait que l’arrivée de Fanni « ouvre les écluses » du recrutement et permette à l’Impact d’attirer d’autres joueurs. Cela semble se confirmer alors qu’une rumeur persistante est apparue hier à l’effet que l’Impact de Montréal serait en négociation avec le club argentin Lanus pour attirer l’ailier droit Alejandro Silva.

Âgé de 28 ans, Silva est originaire de l’Uruguay et s’il évolue principalement comme ailier droit, il a déjà été utilisé en tant que milieu offensif et même défenseur droit. Silva est actuellement au Pérou avec son équipe en prévision d’un match de Copa Libertadores et le dossier pourrait avancer, voir se compléter, lors de son retour en Argentine. Rappelons que ce n’est pas la première fois que l’Impact est lié à Lanus, équipe où évolue présentement le défenseur central Nehuen Paz qui a bien failli rejoindre les rangs de l’Impact de Montréal cet hiver.

Si l’arrivée de Silva se confirme, il manquerait encore un milieu offensif (ou même relayeur) pour que l’Impact puisse réellement être compétitif et en mesure d’embêter les gros clubs du championnat. Tout de même, ce serait un pas dans la bonne direction. À suivre…

DANS L’ABRI
– C’était le début hier soir des quarts de finale de la Ligue des Champions de la CONCACAF, et les Red Bulls de New-York ont accompli un véritable exploit en battant le club de Tijuana 2-0 au Mexique, ce qui ne s’était jamais fait par un club de la MLS. Majoritairement dominés durant la rencontre, les Red Bulls ont été opportunistes et Bradley Wright-Philipps a profité des deux chances qu’il a obtenu pour mettre le ballon au fond du filet.

Luis Robles a effectué 13 arrêts dans ce match, un sommet dans sa carrière, et New-York a également profité de quelques errances de l’arbitre pour maintenir son avantage. Pour une fois, c’est une équipe mexicaine qui s’est fait CONCACAF’ed

Club America a gagné son match 4-0 face aux tombeurs du FC Dallas et c’est ce soir à 20h qu’aura lieu le premier match Toronto FC-Tigres, un duel qui s’annonce épique et que je vous recommande fortement. Les Sounders de Seattle affronteront Chivas au même moment.

– Aujourd’hui, le FC Barcelone affronte l’Espanyol en SuperCopa, et l’équipe première a convoquée un certain Ballou Tabla dans les 20 joueurs… Est-ce que Ballou sera sur le XI partant? Obtiendra-t’il des minutes de jeu avec le FC Barcelone? Si j’avais posé ces questions il y a à peine quelques mois, vous auriez été plusieurs à me prendre pour un fou… Wow.

Commentez, partagez, et s’il-vous-plaît prenez quelques secondes pour me suivre sur Facebook et Twitter.

ALLONS!

PLUS DE NOUVELLES