Drew Doughty est le candidat logique et probable au trophée Norris

Un bon coup de vent d’air frais a frappé la course au trophée Norris, cette saison. Déjà, les saisons décevantes d’Erik Karlsson et Brent Burns laissent de la place à d’autres défenseurs sous les projecteurs. Et tout le monde semble avoir sauté sur cette chance en or de se démarquer.

Tout ça a comme effet de nous procurer une course au titre de meilleur défenseur de l’année aussi intense, mais beaucoup plus diversifiée que lors des dernières années.

À l’approche de la mi-saison, John Klingberg mène la parade avec un total de 29 points en 36 matchs.

Appréciez la belle variété de noms qui est incluse dans ce top 10… J’adore. On ne s’attendait certainement pas à y voir John Carlson, Tyson Barrie, Shayne Gostisbehere et Nick Leddy, au début de la saison.

Et je doute que quiconque ait prédit l’éclosion de Klingberg en tant que défenseur le plus productif de la LNH…

Est-ce que ça fait de lui le prétendant #1? Probablement pas. On a vu au courant des dernières années qu’un défenseur n’est pas uniquement jugé pour ses aptitudes offensives, mais aussi pour son talent dans sa propre zone. Klingberg est excellent dans la zone adverse, mais c’est très différent, dans la sienne.

En 2016, Drew Doughty a pris tout le monde par surprise en surpassant Erik Karlsson, au niveau des votes…

Et cette saison, le défenseur des Kings pourrait profiter d’un atout très important pour mettre la main sur un deuxième trophée Norris : sa réputation.

Voici, pour le plaisir, une petite comparaison des deux joueurs, au point de vue statistique.

Il reste encore une moitié de saison à jouer… mais ça donne une bonne idée de la course. Alex Pietrangelo et Victor Hedman seraient aussi considérés pour le trophée, en ce moment.

En Rafale

– Dommage.

– Magnifique cadeau. Un beau souvenir qu’il chérira.

– Torrey Mitchell fait très bien depuis son arrivée à Los Angeles.

 

 

 

PLUS DE NOUVELLES