Direction Boston pour Rick Nash

Les Bruins de Boston sont une équipe « silencieuse », mais, qui, mine de rien, figure parmi les formations aspirantes. Don Sweeney a d’ailleurs couronné une transaction amenant Rick Nash au sein de son vestiaire.

Donc, les Rangers ont, en quelque sorte, rendu service aux Bruins en obtenant Matt Beleskey. Beleskey n’a jamais su faire sa niche en Nouvelle-Angleterre. L’attaquant Ryan Spooner, qui a souvent alimenté le moulin à rumeurs, ainsi qu’un premier choix et le défenseur Ryan Lindgren, le frère de Charlie, ont été impliqués.

En plus, afin de pouvoir conclure le pacte et maximiser le retour obtenu pour Nash, les Rangers ont accepté de retenir du salaire.

En 1049 matchs en saison régulière, Rick Nash a 799 points, dont 434 buts. Quant à ses performances en séries, on parle de 15 buts et 41 points en près de 80 duels. Chose certaine, il va apporter aux Oursons, menés par Bergeron et Chara, une belle profondeur à l’aile. Ils seront à surveiller!

Quant à Ryan Spooner, on parle d’un attaquant rapide et polyvalent, qui est surtout un fabricant de jeu. Même s’il a manqué presque le quart de la saison, il est en voie de réussir une saison autour de 40 points.

Quoique son passage dans la Grosse Pomme pourrait être éphémère…

Matt Beleskey s’est amené à Boston en 2015, après une saison de 22 buts avec les Ducks d’Anaheim. Il n’a pas pu se faire justice pendant les 3 saisons passées à Boston, en raison de blessures, entre autres. Après une dizaine de rencontres cette année, il avait été envoyé dans la ligue Américaine.

À noter que le salaire de Beleskey est retenu à 50% par les Bruins.

Finalement, Ryan Lindgren est un choix de 2e ronde des Bruins, 49e au total en 2016. Il évolue avec l’université du Minnesota et il est surtout reconnu pour ses qualités défensives.

On jase mais… avec cette transaction, ça place la barre pour un éventuel pacte impliquant Max Pacioretty. Le capitaine du CH a un an de plus à son contrat, avec un salaire concurrentiel pour ce qu’il peut apporter avec son talent de marqueur. Et qui sait… Ça va peut-être aussi accélérer les discussions pour un échange impliquant Tomas Plekanec. On peut donc espérer un bon retour pour eux… surtout si Marc Bergevin accepte de recevoir un mauvais contrat.

PLUS DE NOUVELLES