Deux candidats potentiels pour le Canadien de Montréal

Parlons encore de rumeurs de transaction. Ce qui veut dire qu’on parlera du Canadien et de potentiels candidats qui pourraient s’amener avec le club. Au risque de me répéter une énième fois : Marc Bergevin n’ira pas chercher un joueur de location comme Wayne Simmonds, par exemple. S’il transige, ce sera une transaction dite hockey.

D’ailleurs, Darren Dreger ne s’est pas gêné pour amener le nom du Canadien de Montréal dans ses spéculations. L’insider a jasé avec des membres des Kings cette semaine et ceux-ci ont affirmé que c’était encore bien paisible de leur côté et que rien ne bougeait réellement. Pourtant, avec Jake Muzzin et Tyler Toffoli sur le marché, ça devrait sonner un peu plus au bout du fil.

Le Canadien ressortira-t-il le numéro 73 de Michael Ryder?
Capture d’écran YouTube

Dreger suggère que Bergevin « devrait » ajouter un Toffoli à son alignement, lui qui est encore jeune. À 26 ans, il semble dû pour un léger changement d’air, lui qui n’a que 17 points, dont 7 buts, en 47 rencontres. Pourtant, on voyait en lui une fusée capable d’inscrire 30 buts de façon constante. Il a d’ailleurs atteint ce plateau (31) lors de la campagne 2015-16. Depuis, il n’est toujours pas parvenu à rejoindre cette constance. Toffoli gagne (en moyenne) 4.6 millions de dollars jusqu’en 2020. Ce qui a du bon sens.

L’homme de TSN a également amené Brayden Schenn dans un scénario impliquant le Canadien. Schenn, qui vit des moments plus ardus, semble être devant la vitrine à Saint-Louis. Ce n’est pas évident pour les Blues et Schenn connaît une séquence affreuse avec une récolte de deux buts à ses dix dernières rencontres. À 27 ans et un accord valide jusqu’à la fin de 2020 (5.125 millions de dollars), pourrait-il aider le Canadien offensivement? Dans de bonnes dispositions, il a le potentiel d’en inscrire 30 lui aussi.

Bref, si vous êtes Bergevin et vous avez le choix entre Toffili et Schenn, pour lequel optez-vous?

En rafale

– Il sera laissé de côté pour une bonne raison.

– Benoît Groulx demeure un fit parfait pour l’organisation.

– Tout simplement hallucinant.

– Ça continue de bien aller pour Jake Evans.

– Une équipe pourrait profiter des Yankees.

PLUS DE NOUVELLES