Des victoires parsemées de doutes

Le Canadien réussit à gagner des matchs. Bonne nouvelle?

On peut dire que oui, mais ça n’améliore pas pour autant la situation de l’équipe.

En l’absence de Shea Weber, le Tricolore montre une fiche de 6 victoires, 2 défaites en temps régulier et 1 en temps supplémentaire. Que se passera-t-il lorsqu’il reviendra au jeu?

Est-ce normal que les victoires viennent en l’absence du meilleur défenseur de l’équipe? La question se pose et tout ça est très inquiétant. Le Canadien refuse de crouler malgré tout… Au courant des 26 matchs auxquels il avait pris part, on parlait d’une fiche de 9-13-2…

Peu importe la situation, il sera extrêmement dur de participer aux séries éliminatoires. En date d’aujourd’hui, les hommes de Claude Julien se positionnent au 12e rang de l’Association de l’Est, à cinq points d’une place au sein du quatrième as. Le CH est dans une position très difficile où il devra aligner les victoires les unes après les autres, s’il veut une chance de se classer pour le tournoi printanier.

Ce matin, les chances du Canadien de le faire sont d’environ 15%.

Pour ce faire, Claude Julien devra trouver une façon de remporter de 25 à 28 de ses derniers matchs, et ainsi cumuler une fiche d’environ 27-14-6.

C’est très peu probable.

Ça sent la surutilisation 

On aura beau vouloir gagner, je ne peux pas m’empêcher de croire que le Canadien utilise beaucoup trop son gardien #1, depuis qu’il est revenu de sa blessure.

12 départs consécutifs, c’est une séquence très difficile pour un gardien de but. Qu’il subisse ça au courant d’une saison teintée de blessures n’est pas très prudent.

Marc Bergevin et ses hommes tentent vraisemblablement de sauver la saison par l’entremise de Price… Mais ils jouent vraiment avec le feu.

Des partisans furieux

Insérer Artturi Lehkonen dans la formation et laisser Charles Hudon dans les estrades a été une décision extrêmement controversée de Claude Julien, en vue du match d’hier.

Même si force est d’admettre que son pari a fonctionné, les partisans étaient furieux.

En fait, le Tricolore a gagné hier… mais bon. Je comprends à 100% leur réaction.

Les partisans n’ont malheureusement aucune munition contre l’entraîneur-chef du Canadien, alors que Byron Froese (celui qu’on voulait écarter à la place de Hudon) a connu une soirée parfaite, inscrivant un but et une passe.

En Rafale

– Marc Dumont a un peu ridiculisé l’analyse de Vincent Damphousse.

– The New York Times parle d’Élise Béliveau.

– Joni Ikonen est de l’équipe Finlande.

PLUS DE NOUVELLES