Des statistiques qui en disent beaucoup sur la saison du Canadien

C’est une saison pitoyable, mauvaise, décevante – vous choisirez l’adjectif qui vous convient le mieux – que le Canadien connaît. Après 41 matchs, la troupe de Claude Julien a une fiche de 17-20-4, et les séries éliminatoires ne sont, qu’au grand maximum, un simple horizon. Vous aurez compris que les campagnes 2016-2017 et 2017-2018 représentent le jour et la nuit, et je me demande parfois si on ne devrait pas revenir en arrière…

Comme mentionné dans l’introduction, la saison que l’on connait actuellement est bien différente de celle de l’année passée. Le CH était au premier rang de sa section lors du 41e match (en 2016-2017), avec une fiche de 25-10-6 et 56 points.

C’est 18 points de plus que cette saison…

Avec les départs de Markov, Beaulieu et Emelin, le Canadien a encaissé 30 buts de plus (pour un total de 127) en 2017-2018, qu’en 2016-2017. Tant qu’à y être, l’attaque ne va guère mieux ; avec une moyenne de buts par match de 2,46 après 41 matchs, on remarque une baisse de 0,58 par rapport au même moment, lors de la dernière campagne.

Ben oui, Marc, la défense est meilleure que la saison passée.

Le Canadien n’a que 4 pointeurs de 20 points ou plus, et risque de ne pas avoir un seul joueur qui enregistre plus de 50 points…

Ce n’est pas pour vous déprimer, mais Radulov a 35 points en 42 matchs, Sergachev en a 26 en 40, et même Desharnais a déjà enregistré 19 points avec les Rangers, cette saison…

On présume qu’ils auraient pu aider le Tricolore, cette saison.

En rafale

– Ce sera mission impossible, pour le CH.

– Bonne nouvelle !

 

– Ça m’a fait rire…

– Une bonne transaction, d’après moi.

PLUS DE NOUVELLES