De petites armes… mais ils vont à la guerre quand même

Le Canadien a obtenu un second gain successif hier en battant les Ducks 4-1 au Centre Bell, ce qui était une septième victoire à ses dix derniers matchs. Évidemment, certains joueurs se sont démarqués lors de cette joute où les Mighty Ducks essayaient de briller à nouveau, mais sans succès… encore. Enfin bref, Jesperi Kotkaniemi a inscrit un 3e but en trois matchs, il en a cinq en sept, pour un total de neuf… tous marqués au Centre Bell. Il devra trouver une façon de faire scintiller la lumière rouge ailleurs qu’à Montréal, celui-là. Soulignons aussi le plateau atteint par Brendan Gallagher, celui des 20 buts (une troisième fois en carrière). Mine de rien, il est en route vers une autre campagne de 30 buts.

Le numéro 31, pour sa part, a récolté un 6e gain consécutif, ce qui démontre clairement qu’il a renoué avec son étoffe habituelle. Cette victoire était primordiale afin que les Bruins de Boston, qui se retrouvent derrière le Canadien, ne les rattrapent pas (ils ont gagné eux aussi hier).

Jonathan Drouin a amassé trois mentions d’aide dans la victoire… On ne parle pas ici de probablement, mais d’assurément.

Victor Mete et Matthew Peca se sont fait brasser, alors que Kenny Agostino a fait connaissance avec Ryan Getzlaf.

Max Domi, Phillip Danault et Jesperi Kotkaniemi ont connu toute sorte de difficulté dans les cercles des mises en jeu.

Cela dit, le Canadien attendait de pied ferme les Ducks d’Anaheim au Centre Bell, lui qui a inscrit trois buts dès le premier tiers. Ce revers des Ducks était leur 17e à leurs 19 dernières parties, disons que leur campagne n’est pas aussi reluisante que celle du Canadien. D’ailleurs, avec cette 30e victoire, le Canadien a dépassé son total de l’an dernier (29) lors de cette fameuse saison moche.

Le Canadien va à la guerre, même si les armes utilisées ne sont pas du gros calibre, les gars font preuve de caractère, détermination, ce qui fait d’eux un groupe débordant d’attitude. Par contre, le Canadien n’est pas à l’abri des virus et Tomas Tatar peut en témoigner, lui qui est en plein combat en ce moment. Mais bon, il y en a d’autres aussi qui combattent ce petit microbe.

En terminant, le Canadien a congé aujourd’hui et il devrait s’échauffer demain matin avant d’affronter les puissants Jets de Winnipeg. Ce qui sera un beau test!

En rafale

– Le Rocket de Laval compétitionne, mais ça prendra un miracle pour que cette équipe accède aux séries éliminatoires.

– Ça, c’est très drôle.

– Et c’est reparti pour un autre round.

– Cette classique est devenue plus attirante que celle de la LNH…

– Repose en paix, Ti-Guy Émond.

– À quoi pourrait ressembler Vlad Junior? Voici quelques projections.

PLUS DE NOUVELLES