De gros noms sur le marché | Backes n’est pas une solution

Ce qu’on entend à gauche et à droite de la bouche des insiders n’est qu’un échantillon des tractations en coulisses.

« J’ai parlé à deux personnes aujourd’hui qui m’ont dit que je serais très étonné par les noms qui circulent sur le marché présentement. Ils ne veulent pas me dire qui, mais ils me confirment que les équipes s’intéressent à beaucoup de gros noms.

 

Ça ne garantit pas que ces joueurs vont être transigés. D’habitude, seulement 20% d’entre eux changent d’adresse. Vous vous souvenez de l’année où Seguin a été échangé? L’an dernier, c’était Kesler. Il y encore cette qualité sur le marché présentement » – Pierre LeBrun

Le prochain repêchage le potentiel d’être l’un des plus mouvementés de l’histoire de la LNH. – Elliotte Friedman

Mon hypothèse? Les échanges qui surviendront au repêchage ou à l’approche du repêchage ne correspondront pas nécessairement avec les dernières rumeurs de transaction. Il y a quelques joueurs disponibles sur le marché qui nous échappent complètement et essayer de les démasquer revient à trouver une aiguille dans une botte de foin.  Enfin, ça n’enlève en rien le droit de spéculer, même que ça élargit l’éventail de possibilités…

David Backes, le gros centre tant attendu sur le marché?

Les Blues semblent prêts à reculer d’un pas pour améliorer leur sort à long terme. Le directeur général Doug Armstrong veut donner les commandes à ses jeunes joueurs et se départir d’un noyau qui a trop souvent manqué à l’appel dans les moments décisifs.

« Plus que jamais, les Blues seraient ouverts à l’idée d’échanger David Backes, Patrick Berglund, T.J. Oshie ou d’autres vétérans. » – Pierre LeBrun

 

Quelques lecteurs m’ont demandé si Backes n’était pas la solution pour redynamiser la ligne de centre du Tricolore. Le gros pivot de 6’3 et 221 livres a marqué 53 buts lors de ses deux dernières saisons et il a produit 2.15 points par tranche de 60 minutes en 2014-2015. En comparaison, Max Pacioretty mène le CH à ce chapitre avec 2.24PTS/60, devant Weise avec 1.81PTS/60.

L’Américain a réalisé ces marques en étant déployé comme 1er centre face aux meilleurs joueurs de l’Ouest dans la puissante division Centrale. Son contrat occupe seulement 4.5 millions de la masse salariale.

Le hic, c’est qu’il ne reste qu’un an au contrat de Backes avant qu’il accède à l’autonomie complète.  Le Canadien ne peut se permettre de sacrifier des pièces importantes pour une solution temporaire. Dans cette optique, T.J. Oshie demeure de loin la meilleure option. Son entente vient à terme en 2017, il est plus jeune, il pointe au sommet de sa forme et il comble un besoin criant à l’aile droite du deuxième trio.

En rafale
– David Lemieux parle de son amour pour le CH. LIEN

– Le premier départ de Philippe Aumont dans la MLB a été désastreux. LIEN

– Joyeux anniversaire à Greg Pateryn.

– Le championnat de hockey-balle est populaire en Suisse! LIEN

– Brandon Prust part pour l’Italie.

– Dale Tallon pourrait monter de quelques rangs au repêchage. LIEN

Honnêtement, ce que les équipes révèlent en ce qui a trait à leur stratégie, ça vaut ce que ça vaut (rien). Un bon DG ne montre pas ses cartes.

– Un autre joueur plie bagages pour la KHL.

– Ron Hextall veut frapper un grand coup au repêchage. LIEN

– Alex Rodriguez a obtenu son 3000e hit en carrière!

PLUS DE NOUVELLES