David Schlemko « blâme » le système de l’an dernier

David Schlemko mérite-t-il d’amorcer la campagne 2018-19 avec un maillot du Canadien moulé sur le dos? Logiquement, non… mais il sera certes de l’alignement partant parce que Claude Julien l’aime bien. Tout le monde se questionne à son sujet : qu’est-ce que Marc Bergevin et Julien voient en lui que nous ne voyons pas? Jonathan Bernier le souligne à travers son texte : comment un 5e ou 6e défenseur, régulièrement blessé, peut-il soudainement devenir le partenaire parfait pour Shea Weber? Cette paire n’a jamais été officiellement créée (sauf pour six matchs) à cause des blessures de part et d’autre.

Enfin bref…

La blessure à une main a brisé la campagne de Schlemko en 2017-18 puisqu’il se sentait toujours un pas en arrière sur le jeu :

Je me sentais toujours un pas en arrière. C’est difficile de jouer à la hauteur des attentes quand tu n’as pas complètement confiance en toi. Présentement, j’ai confiance. Autant en ce que je peux faire avec la rondelle que ce que je peux faire quand je ne l’ai pas. – Schlemko

Par contre, le principal intéressé, contrairement à Claude Julien, n’a pas ciblé sa blessure, mais plutôt le système de jeu instauré par son entraîneur.

J’en ai fait des équipes au cours de ma carrière [six]. Pourtant, l’an dernier, c’était la première fois que je jouais du 1-3-1 en territoire neutre. J’étais un peu hésitant, je ne savais pas toujours où me placer. – Schlemko

Cette année, Julien et son groupe d’adjoints ont modifié/changé le système, axé, évidemment, sur la vitesse d’exécution. Schlemko avoue mieux se sentir dans ce type de carcan, donc il devrait certes démontrer (ENFIN) le pourquoi du comment Bergevin et Julien l’aime autant. Passer des paroles aux actes, ce n’est pas toujours une mission évidente. Souhaitons qu’il réussisse à vaincre la pression qu’il vient de se mettre lui-même sur les épaules.

En rafale

– Tellement content pour Jean-Sébastien Dea, qui amorcera donc sa saison au niveau de la Ligue nationale.

– Tiens, tiens, voilà un gars à contre-courant.

– Les Maple Leafs sont dans l’action.

– Les Canes sont-ils réellement sur William Nylander?

– On aime ça. Félicitations à Phil Kessel.

PLUS DE NOUVELLES