David Perron fusille ses jeunes coéquipiers

David Perron n’a jamais eu la langue dans sa poche. Il demeure le type de personne qui n’a pas vraiment de filtre lorsqu’il s’exprime. Puisque le Canadien bataillera contre son équipe (les Blues) ce soir, c’était logique d’apercevoir les médias québécois s’entretenir avec lui, donc il en a profité pour pointer du doigt certains joueurs, plus particulièrement les jeunes du groupe.

Perron peut se permettre de le faire (façon de parler) puisqu’il est un vétéran et que son compteur indique 30 points en 40 matchs, dont 15 buts. Parmi les « jeunes » qu’il a fort probablement ciblés, on peut retrouver Robert Thomas (13 points), Zach Sanford (11 points en 26 matchs) ou Ivan Barbashev (11 points) qui n’ont pas profité de l’occasion pour se démarquer lorsque plusieurs joueurs importants se sont ramassés à l’infirmerie.

« Ils [les jeunes] sont capables de le faire, c’est juste qu’ils ne le font pas. Ce soir [mardi], c’en est un bel exemple, a-t-il souligné. Ce qui me frustre, c’est qu’après deux périodes, on n’a jamais réalisé de remontée encore cette saison. » – Perron

Perron en a rajouté au sujet des jeunes en indiquant qu’ils jouaient sur le bout de la palette.

« On est à plat en troisième période. Il faut trouver le moyen d’allumer une étincelle. Souvent, c’est un jeune qui va amener de l’énergie en distribuant une mise en échec. Ils doivent arrêter de jouer sur le bout de la palette. Quand tu fais des erreurs, mais que tu es intense, ça fait une grosse différence à mes yeux. » – Perron

Il a été très dur envers les jeunes! En plus de ça, Perron a eu une rencontre très « corsée » avec son entraîneur-chef, Craig Berube. Ç’a brassé et Perron n’a pas eu peur de lui livrer le fond de sa pensée. Berube lui a aussi spécifié ce qu’il s’attendait de son vétéran, ce qui, en bout de ligne, a été payant pour les deux hommes. Jusqu’ici, Berube a 10 gains en 22 joutes derrière le banc.

Tout ça peut nous faire penser à l’altercation impliquant Nathan MacKinnon et Jared Bednar. Quoique Perron et Berube ont fait cela loin des caméras…

En rafale

– Claude Julien a finalement opté pour une pratique optionnelle. Carey Price sera d’office, Nicolas Deslauriers jouera son 300e match, Karl Alzner reviendra au jeu et Charles Hudon retournera dans les gradins.

– C’est vrai que son absence commence à faire « mal » au Canadien de Montréal.

– Encore du grand P.K. Subban.

– Assez unique comme signature.

– Un cri directement du coeur!

PLUS DE NOUVELLES