Dans la mire du CH : Xavier Bernard, dans l’ombre de Nicolas Beaudin

Jusqu’au repêchage, Dans les coulisses vous proposera un portrait des espoirs qui pourraient intéresser le Canadien en deuxième, troisième et quatrième ronde, au cours desquelles l’équipe possède huit sélections.

À Drummondville, ce sont Joseph Veleno, Olivier Rodrigue et Nicolas Beaudin, dont nous avons discuté hier, qui attirent l’attention générale en vue du prochain encan.

Ce dernier sera sans contredit le premier arrière des Voltigeurs sélectionner au dernier encan. Son instinct offensif attirera l’attention d’une équipe lors du deuxième tour…

Pourtant, certains croient qu’au sommet de son potentiel, un autre arrière gaucher des Voltigeurs lui sera supérieur. Voici un portrait de Xavier Bernard, un défenseur à cibler au cours de la troisième ou la quatrième ronde.

Qu’est-ce qui le rend unique?

Contrairement à Beaudin, Bernard n’en était qu’à sa deuxième campagne au niveau junior. Les minutes importantes sur l’avantage numérique ont été confiées à Beaudin, même si notre étoile du jour a su démontrer son flair offensif au cours de la campagne.

Bernard peut transporter la rondelle, mais priorise les longues passes afin de relancer l’attaque. Bon patineur pour son gabarit avantageux, il parvient à contenir l’adverse en zone défensive sans trop de problèmes. Un spectateur assistant à une des meilleures performances de Bernard pourrait croire qu’il possède l’arsenal d’habiletés nécessaires pour être sélectionné au début du second tour…

Pourquoi sera-t-il repêché si loin?

Ce n’est pourtant pas le cas. Le problème majeur de Bernard est sa constance. Il peut être dominant une partie pour ensuite performer avec énormément de difficultés le lendemain. Son attitude est questionnable…

On aimerait également le voir davantage utiliser son gabarit avantageux. De manière évidente, il s’agit d’un projet qui pourrait ne jamais être complété.

Pourquoi le Canadien devrait-il le repêcher?

Son attitude représente un point d’interrogation pour une grande partie de la Ligue… sauf pour le Canadien. Dominique Ducharme a côtoyé ce jeune arrière au cours de la dernière campagne. Son expertise sera certainement consultée en vue de la séance de sélection. S’il se développe convenablement, Bernard a tout ce qu’il faut pour devenir un défenseur digne d’un bon top 4. Il s’agit donc d’un bon pari pour le CH en troisième ou quatrième ronde.

En Rafale

– Ça prendra plus que la quatrième unité pour aider les Knights de Vegas.

– La « vision » de François Gagnon.

– Tellement vrai!

PLUS DE NOUVELLES