Dans la mire du CH : Jett Woo, l’ami de Josh Brook qui idolâtre Shea Weber

Jusqu’au repêchage, DansLesCoulisses vous proposera un portrait des espoirs qui pourraient intéresser le Canadien en deuxième, troisième et quatrième ronde, au cours desquelles l’équipe possède huit sélections.

Le Canadien a pigé dans la cour des Warriors de Moose Jaw, l’an passé, en repêchant le défenseur Josh Brook. Jusqu’à maintenant, ils ne semblent pas le regretter. Le futur semble prometteur, pour le jeune homme de 18 ans.

Mais Brook n’est pas le seul défenseur talentueux qui joue à Moose Jaw. Kale Clague, repêché par les Kings il y a deux ans, a fait son arrivée avec l’équipe vers la fin de la saison…

Mais il y a aussi le jeune Jett Woo qui attire l’attention. Ayant commencé la saison en inscrivant plus d’un point par match, le droitier natif de Winnipeg a ralenti après une blessure.

Malgré tout, son talent et son instinct offensif feront de lui un choix de deuxième tour au prochain repêchage, assurément.

Qu’est-ce qui le rend unique?

Woo a un nom assez satisfaisant à prononcer, mais aussi un éventail d’outils assez sophistiqué. Il a su profiter de plusieurs luxes, à Moose Jaw. Tout d’abord, l’organisation a décidé de l’utiliser pendant 12 matchs dès l’âge de 15 ans afin qu’il s’acclimate au circuit. Il a donc été davantage prêt lorsque sa première vraie saison est arrivée, accélérant son processus de développement.

Deuxièmement, on dit qu’il a réussi à éviter de faire les erreurs qu’a faites Josh Brook, l’an dernier, tentant d’en faire trop. Woo a gardé ça simple et ça semble payer.

Pour ce qui est de son style de jeu, il ne préconise pas un style de jeu offensif, mais bien une structure générale bien construite grâce à plusieurs qualités essentielles. Il patine bien, possède un bon gabarit et est fiable en zone défensive. Il sera davantage un gars du désavantage numérique que de l’avantage numérique.

Malgré tout, il a ce qu’il faut pour être clutch lorsque vient le temps de compléter ou initier un jeu important.

Selon son propre aveu, il idolâtre Shea Weber.

Pourquoi sera-t-il repêché aussi loin?

Il a ralenti après sa blessure, cette saison. En revenant, il jouait un petit plus mou qu’auparavant. Un mois d’absence qui aura bouleversé son éclosion offensive, n’amassant que 11 points à ses 40 derniers matchs, même s’il a été jumelé à Kale Clague.

D’un côté santé, on peut aussi se questionner sur sa fragilité.

Pourquoi le Canadien devrait-il le repêcher?

Woo est un risque faible à prendre puisqu’il a, en théorie, tout ce qu’il faut pour devenir un défenseur de troisième paire. Toutefois, prendre la chance de le voir se développer sur une deuxième paire est également alléchant.

À la quantité de choix que possède le Canadien, il ne serait pas stupide de s’essayer sur lui, si les circonstances le permettent.

PLUS DE NOUVELLES