Dans la mire du CH : Jake Wise, un centre qui porte bien son nom

Lorsqu’on voit les listes finales de la Centrale de recrutement de la LNH, on se surprend du classement de certains espoirs. On réalise en fouillant dans les listes des dernières années que c’est une bonne chose que les équipes ne se fient pas uniquement à ces classements pour effectuer leurs sélections.

Une des petites perles qui semble être sous-estimée par la LNH est Jake Wise, le deuxième centre de l’équipe nationale américaine des moins de 18 ans. Un espoir qualifié de coup de circuit potentiel par mon collègue Jeff Drouin…

Une image qui illustre bien le potentiel du jeune homme. Rares sont les occasions de sélectionner un futur centre du top 6 au deuxième tour… le Canadien doit en profiter.

Qu’est-ce qui le rend unique?

Jake Wise porte bien son nom : c’est un joueur d’une sagesse inouïe.

Excellent passeur, il est patient en possession de la rondelle en zone adverse, travaillant fort pour dénicher les meilleures lignes de passes. Grâce à ses mains et à son coup de patin explosif, Wise déjoue les défenseurs en entrée de zone et crée une tonne d’occasions de marquer.

Extrêmement responsable, Wise se voit confier bon nombre de missions défensives, dont des présences en désavantage numérique.

Pourquoi sera-t-il sélectionné aussi loin?

Le sera-t-il vraiment?

Les attentes étaient extrêmement hautes au début de la saison pour cet espoir qui a dégringolé dans plusieurs listes en raison d’une grave blessure.

On aimerait voir Wise tirer davantage. Il possède un tir précis et violent qu’il utilise rarement, ce qui rend son jeu assez prévisible. La critique principale à son endroit est son manque de force physique. Wise améliorera sa protection du disque en gagnant un peu de poids.

Pourquoi le Canadien doit-il le sélectionner?

S’il est toujours disponible au début de la deuxième ronde, le Canadien ne doit pas hésiter. Wise a été bâti dans le moule de Claude Julien…

Un centre travaillant, rapide, créatif, responsable défensivement… c’est ce dont le Canadien a besoin. Il ne reste donc plus qu’à se croiser les doigts et espérer que l’Américain soit toujours disponible au moment de la deuxième sélection de l’équipe.

En Rafale

– On aime bien la priorité F, mais c’est correct si c’est la dernière de Marc Bergevin cet été…

– Jeff Daniels – pas l’acteur, l’ancien joueur – s’amène derrière le banc des Canes.

– Et moi je le verrais jouer à 40 ans…

– Un Québécois avec le Rouge et Noir.

https://twitter.com/REDBLACKS/status/1006213671561900033

PLUS DE NOUVELLES