Dans la mire du CH : Jack McBain, un attaquant au parcours particulier

Jusqu’au repêchage, DansLesCoulisses vous proposera un portrait des espoirs qui pourraient intéresser le Canadien en deuxième, troisième et quatrième ronde, au cours desquelles l’équipe possède huit sélections.

Jack McBain a pris une décision assez intéressante, en 2016. Repêché en première ronde du repêchage de la OHL par les Colts de Barrie (20e), McBain avait tout pour faire le saut avec l’équipe dans la Ligue canadienne.

Par contre, le gros attaquant de 6 pieds 3 et 191 livres a opté pour une option différente : la OJHL, cousine de la BCHL, dans l’Ouest. On parle d’elle comme la septième meilleure ligue de développement en Amérique du Nord.

Jouer dans le Junior A est donc définitivement une décision intéressante, mais chose certaine, il sera tout de même parmi les 62 premiers choix du prochain repêchage, dans la LNH.

Le centre des Toronto Jr. Canadiens a amassé 58 points en 48 matchs, cette saison, et se classe au 35e rang des espoirs nord-américains en vue du repêchage.

Et son développement n’est pas terminé. Dès l’an prochain, McBain rejoindra Boston College pour poursuivre sa carrière dans les rangs mineurs.

Qu’est-ce qui le rend unique

Son parcours est ce qui le rend le plus unique, puisqu’il est plus difficile de projeter de quoi aura l’air son jeu au niveau supérieur. McBain doit encore passer à travers beaucoup de phases de développement, mais il a un certain talent visible en lui, sous-évalué selon certains recruteurs. Dans la OJHL, il est terminé au premier rang chez les moins de 18 ans, au niveau des points par match.

Il a de l’énergie et son moteur roule… Mais bon.

J’aimerais dire plus de positif, mais vraiment, il n’y en a pas.

Pourquoi sera-t-il repêché aussi loin?

Parce que un nombre impressionnant de recruteurs à travers la Ligue Nationale ont été très déçus de son jeu, en 2017-2018. On dit de lui qu’il est un joueur paresseux qui ne joue pas sur 200 pieds, et ça, c’est très négatif.

Son coup de patin a besoin d’un peu d’amour, même s’il s’est amélioré.

Mais en général, ce qu’on raconte, c’est qu’il a déçu à tous les évènements où il aurait dû performer (devant les recruteurs).

Selon plusieurs, il n’est pas un centre, d’ailleurs. On le voit plutôt dans une chaise d’ailier, puisqu’il n’a pas le talent nécessaire pour être un fabricant de jeu.

Pourquoi le Canadien devrait-il le repêcher?

Franchement, il ne devrait pas, à moins que McBain glisse très loin en troisième ou quatrième ronde. Rendu là, il serait une chance à prendre, puisqu’il devrait tout de même devenir un joueur de troisième trio dans la Ligue Nationale.

Par contre, il est logique de se demander si une valeur sûre serait plus raisonnable, dans la position du Canadien.

En Rafale

– Une autre histoire…

– La mission de l’entraîneur canadien continue.

– Grosse nouvelle dans la NBA.

 

PLUS DE NOUVELLES