Course au premier choix : les Flyers en tête, l’Avalanche seconde

Un des moments les plus excitants de l’année approche et la deuxième moitié de saison met la table pour deux évènements majeurs qui accomodent les équipes aspirantes et ceux qui croupissent dans les bas-fonds du classement.

D’abord, les séries éliminatoires, ensuite, le repêchage.

C’est toutefois pendant les séries qu’on apprendra l’identité de l’équipe qui repêchera au premier rang, mais aussi celle des deux autres chanceuses qui pourront sélectionner au deuxième et troisième échelon. L’an dernier, le Canadien avait joué de chance.

D’ici là, la course aux séries sera aussi accompagnée par la course au premier choix au total.

Jusqu’à maintenant, ce sont les Flyers de Philadelphie qui mènent la charge, suivis de près par les Sénateurs l’Avalanche du Colorado. Si l’on se fie au classement actuel, on en a terminé avec les années qui avantageaient les Oilers, Sabres et Coyotes.

Place à une nouvelle ère de médiocrité.

Ce qui est excitant, avec cette formule, c’est que n’importe quelle équipe a de bonnes chances de monter. L’espoir demeure jusqu’à la toute fin. Il faut toutefois avouer qu’il sera spécial de voir l’Avalanche obtenir de bonnes chances de repêcher Jack Hughes, puisque l’équipe est cette saison l’une des équipes les plus dominantes, offensivement.

Les Blackhawks et les Kings, qui ont probablement connu les plus grosses baisses de régime de l’année, auront eux aussi la chance de repêcher assez haut. Les deux équipes espéreront sélectionner un jeune joueur qui peut immédiatement leur venir en renfort, eux qui alignent quand même dans leurs rangs des joueurs comme Anze Kopitar, Drew Doughty, Jonathan Toews et Patrick Kane.

Les deux meilleurs joueurs de l’encan seront Jack Hughes et Kaapo Kakko. Pour ce qui est du troisième échelon, c’est un peu plus partagé. Beaucoup lancent des fleurs à Dylan Cozens, mais je suis d’avis que Vasily Podkolzin est le meilleur des deux.

Il est aussi important de noter que le Canadien (15) a présentement 1% de chances de repêcher au premier rang, ainsi que 3.3% de chances de se retrouver parmi les trois premiers. Le Canadien est présentement au huitième rang de l’Est, mais son pourcentage de victoires est inférieur à celui des Sabres.

En Rafale

– 2403 dollars pour un double-échec.

– Officiel.

– À lire.

– La formule gagnante, ou trop tôt pour le dire?

– Des nouvelles du gardien des Capitals.

PLUS DE NOUVELLES