Coupe Hlinka-Gretzky : Un tremplin sous-estimé pour les jeunes joueurs

Cette compétition estivale est peut-être moins populaire que le Mondial junior du temps des fêtes ou encore le U18 présenté annuellement en avril, mais elle demeure très importante pour les adolescents présents ainsi que les recruteurs de la LNH. Les chaleurs intenses qu’on ressent présentement les incitent probablement à retourner s’asseoir dans la fraîcheur des arénas! Sérieusement, ce tournoi présenté la semaine dernière est la première étape de l’évaluation finale des jeunes hockeyeurs qui seront réclamés au prochain repêchage.

Durant ces quelques journées de compétition, divers noms ont su ressortir du lot. Étant réservé aux joueurs de moins de 18 ans, le tournoi nous offre bien souvent les premiers flashs de la plupart d’entre eux. Bien sûr, les Alexis Lafrenière de ce monde font exception, étant déjà sous les projecteurs depuis belle lurette. Par contre, certains auront su faire écarquiller bien des yeux!

De ce nombre, le défenseur suédois Philip Broberg a vraiment su plaire aux experts sur place. Son jeu complet misant sur la mobilité et le contrôle de la rondelle fait de lui un des très bons espoirs en vue de la cuvée 2019. Ses trois buts en cinq joutes démontrent clairement son instinct offensif. La Suède nous a habitué à de solides arrières depuis la dernières décennies et celui-là semble vouloir poursuivre la tradition. Son collègue à la ligne bleue de la Tre Kronor, Victor Soderstrom a également connu un bon tournoi, malgré sa blessure. Un quart-arrière en devenir pour les rangs professionnels.

Du côté russe, l’ailier droit Vasili Podkolzin en a mis plein la vue en marquant un but dans chacun des matchs de son pays, inscrivant même un triplé lors d’une de ces joutes. Du talent brut comme on sait le voir chez la Russie. Un futur Andrei Svechnikov? Quant à elle, la Slovaquie ne nous a pas donné grand chose à se mettre sous la dent dans les dernières années, mais un certain Maxim Cajkovic semble vouloir se démarquer compétition après compétition pour sa nation. Après avoir bien fait au U18 au printemps dernier, il a récidivé encore une fois avec quatre points en autant de joutes.

Et le Canada dans tout ça? Selon Guillaume Lepage de NHL.com, Ryan Suzuki (Frère de Nick, choix des Golden Knights en 2017), Kirby Dach et Dylan Cozens semblent avoir été les révélations de l’unifolié. Les ténors comme Lafrenière ayant répondu aux attentes, d’autres ont également su lever leur jeu d’un cran pour permettre au Canada de remporter la médaille d’or.

Outre l’importance de gagner des points en vue du prochain encan amateur de juin 2019, le tournoi Hlinka-Gretzky permet à ses acteurs, peu importe leur nationalité, d’auditionner pour la prochaine édition du championnat mondial de hockey junior qui aura lieu au Canada, précisément à Vancouver et Victoria en décembre et janvier prochain.

En Rafale

– Pour renchérir sur notre sujet principal!

– Malgré l’énorme perte du capitaine, l’avenir semble rose chez les Islanders selon un ancien joueur.

– Au tour du gardien auxiliaire de la conquête de la Coupe Stanley de célébrer avec le gros bijou!

– Êtes-vous d’accord? Chose certaine, le sport a évolué!

PLUS DE NOUVELLES