Contrairement au Canadien, le Rocket renoue tranquillement avec la victoire

Sylvain Lefebvre a essuyé son lot de critiques depuis son embauche par l’organisation du Canadien, en 2012.

D’ailleurs, celles-ci semblaient justifiées : misant sur des formations au talent légitime, il n’est parvenu à amener ses troupes en séries éliminatoires qu’à une reprise, alors que les IceCaps se sont inclinés au premier tour!

Toutefois, il faut avouer qu’il ne dispose pas d’une formation de premier plan par les temps qui courent, ayant perdu d’importants contributeurs tels que Daniel Carr, Peter Holland, Byron Froese, Jakub Jerabek et Nicolas Deslauriers au cours des dernières semaines.

Rien contre Yannick Veilleux, mais ce n’est pas l’ailier idéal pour un deuxième trio… 

Malgré cela, le Rocket de Laval surfe sur une série de trois victoires, dont deux célébrées contre les Americans de Rochester, meilleure équipe de la division du nord!

Fort du retour de Noah Juulsen à la ligne bleue, Sylvain Lefebvre avoue qu’il appréciait les performances de sa formation avant sa plus récente série de victoires, et savait que des succès en résulteraient. À l’image de son club ferme, le Rocket n’inscrit pas beaucoup de buts : il vainc l’adversaire en évitant de commettre des erreurs puis en tentant de gagner le plus grand nombre de rondelles libres.

Ces récents succès ne sont pas sans intérêt pour les partisans du Canadien. Le système de jeu de Claude Julien est souvent pointé du doigt par les observateurs lorsque ceux-ci tentent d’expliquer ses déboires. Théoriquement, c’est ce même système qui permet au Rocket de connaitre certains succès…

Il sera intéressant d’observer la progression offensive du club-école lors des prochaines semaines à titre d’évaluation de la stratégie employée par le Tricolore. D’autant plus que la situation devrait rapidement se corser, à Laval.

Si le Canadien continue d’empiler les défaites, Marc Bergevin risque d’échanger quelques-uns de ses attaquants… et conséquemment d’en rappeler d’autres! Les dirigeants souhaiteront évaluer le rendement de Michael McCarron et de Nikita Scherbak en prévision de la saison prochaine, alors que ceux-ci seront éligibles au ballotage. Dans ce contexte, on imagine mal Sylvain Lefebvre et ses hommes recevoir un accès en vue du bal printanier…

En Rafale

– Victor Mete de retour demain!

– Je me demande toujours si Jonathan Drouin aurait aussi bien fait à la place de Namestnikov sur le premier trio du Lightning…

– Suspension pour l’accolyte de Connor McDavid.

PLUS DE NOUVELLES