Comment se plaindre…? | Réveil de l’avantage numérique et de Dale Weise

Michel Therrien est résolu à ne nous donner aucune raison de nous plaindre. Franchement, c’en est presque ennuyant.

Le CH est agressif en zone neutre, dicte le jeu avec autorité, invite ses défenseurs à s’impliquer, réduit les chances de marquer et les tirs vers le filet de Carey Price. Ses trois premiers trios génèrent de l’offensive et demeurent inchangés. Son quatrième lui insuffle une énergie singulière. Il gagne et gagne…

Si seulement l’avantage numérique ne s’était pas ressaisi ce soir, on aurait de quoi maugréer. Mais non!

Dans ma dernière chronique, je pointais du doigt les déboires de Dale Weise, qui ne bougeait pas les pieds et m’apparaissait comme le maillon faible de son trio. Je m’étais toutefois gardé une réserve, puisque le Gretzky néerlandais nous a habitué à des éclairs de génie sporadiques sortis de je ne sais où.

Quoiqu’on en dise sur son inconstance, Weise nous a prouvé qu’il était bien mal avisé de parier contre lui. L’ailier droit a bourdonné toute la soirée en compagnie de Fleischmann. Il l’a fait en manoeuvrant habilement dans les endroits restreints et en se mettant en évidence dans les zones dangereuses.

David Desharnais n’est pas en reste. Son style n’a rien de flamboyant, mais il est efficace. Sa façon de ralentir le jeu et de bricoler des lignes de passe autour de lui facilite le travail de ses ailiers.

On commence à se demander sérieusement pourquoi Fleischmann peinait à se trouver du boulot cet été. Les anglos utilisent l’expression « he plays the right way ». On ne pourrait mieux saisir ce joueur qu’en se servant de ces mots. Son processeur hockey est à point. Un bourreau de travail en échec avant et en récupération de rondelle, ce qui explique entre autres sa présence sur le désavantage numérique.

Lars Eller, lui, a le feu aux fesses depuis le tout début du calendrier. S’il nous gratifie de performances de la sorte, le nombre de points qu’il produit est anecdotique. Et puis, la production, elle viendra à force de cogner à la porte. Un joueur défensif fumant. Voilà, c’est dit.

Semin, lui? Plus difficile à piger. On voit de bons flashs, mais aussi des séquences qui nous font grincer des dents. Lors du premier avantage numérique, il a savamment vendu le tir avant de refiler à Galchenyuk dans l’enclave, qui a manqué une chance en or. Il a poursuivi sur cet élan avec deux bons tirs cadrés, pour disputer un bon premier tiers. Après, on ne l’a pas revu. Pas revu jusqu’à ce qu’il bâcle une passe vers Galchenyuk dans un 2 contre 1 où il aurait dû tirer. Puis, hop, signe de vie en fin match, alors qu’il se faufile devant Mrazek dans l’enclave.

Relativisons.

Le négatif, c’est que le Russe a perdu énormément de vitesse. Son coup de patin est, pour le moins dire, très moyen. Dans la LNH d’aujourd’hui, on ne peut éternellement s’acheter du temps avec la vitesse de ses mains…

Le positif, c’est que Semin a joui de plusieurs chances de marquer, signe que son flair offensif répond présent. Avec un peu de finition, il aurait pu engraisser sa fiche d’un ou deux buts.

C’est laborieux, mais l’état des choses permet d’être patient.

Par ailleurs, y en a-t-il encore qui remettent en question la présence de Gallagher sur le premier trio? Tous les meilleurs joueurs offensifs ont besoin d’un ailier de cette mouture à leurs côtés. Puis, le petit #11 est autant capable de fabriquer des jeux que de se salir le nez…

1RE PÉRIODE

Aucun but

2E PÉRIODE 

04:47 DET Dylan Larkin (2) Backhand shot – ASST: Henrik Zetterberg (7)
07:44 MTL PPG – Brendan Gallagher (1) Tip-in – ASST: NONE

3E PÉRIODE

06:32 MTL PPG – Jeff Petry (1) Slapshot – ASST: Alex Galchenyuk (4), David Desharnais (4)
17:56 MTL Tomas Plekanec (5) Wrist shot – ASST: Brendan Gallagher (4)
19:59 MTL EN – Brian Flynn (1) Backhand shot – ASST: NONE

TIRS AU BUT
MTL:
12-9-20 (41)
DET: 8-9-5 (22)

POSSESSION (TIRS TENTÉS) 
MTL: 11-15-23 (49)
DET: 11-12-9 (32)

En rafale
– À noter que David Desharnais ne peut pas prendre part aux mises en jeu à cause d’une blessure mineure. Il n’en a disputé aucune jeudi et samedi soir.

– Aux dires de Renaud Lavoie, les Blackhawks demandaient Alex Galchenyuk ET Nathan Beaulieu au Canadien en retour de Brandon Saad. Doux Jésus!

– Rafraichissant de voir le Canadien continuer d’attaquer avec conviction lorsqu’il est en avance…

– Soirée faste pour les élèves de la Flanelle. Le gros McCarron a signé un tour du chapeau. Quelques recrues se sont illustrées.

Nikita Scherbak nous rappelle qu’il a du talent à revendre. LIEN

– Les Royals détiennent une avance de 2 à 0 dans leur série face aux Blue Jays. LIEN

– Wow.

PLUS DE NOUVELLES