CMJ Jour 8 : Deux surprises, quatre espoirs, de la malchance, des imbéciles (et pas de souris verte)

Les quarts de finale se sont joués en Colombie-Britannique hier. Quelques-uns de mes amis/collègues chez RDS ont vécu toute une journée au bureau…

Le Canada éliminé de malchance
Les jeunes hommes du controversé Tim Hunter ont pris les devants en début de troisième période, mais ils ont vu les Finlandais égaliser la marque avec 46 secondes à écouler en troisième (alors que leur gardien de but était au banc des siens)…

Et enfiler le but vainqueur avec un peu plus de cinq minutes de jouées en prolongation. Défaite de 2 à 1 pour le Canada… Qui a donc connu son pire tournoi depuis 1998. Le Canada avait terminé au huitième rang cette année-là. #6eCetteAnnée

Le Canada a connu une mauvaise première période. Le gardien finlandais a frustré quelques joueurs canadiens en troisième période… et en prolongation. On parlera encore du tir de pénalité raté de Maxime Comtois dans quelques années.

Et ce qui devait arriver arriva. Noah Dobson a brisé son bâton sur un one-timer qui aurait fort probablement terminé sa trajectoire dans le filet des Finlandais… Ce qui a permis aux Finlandais d’inscrire le but vainqueur sur la contre-attaque. Si le bâton à 300 $ de Dobson ne se fracasse pas, le Canada est probablement encore en vie ce matin.

Michael DiPietro a connu un fort match. Le gardien ontarien jouait devant ses (probables) futurs partisans en Colombie-Britannique. Il a été repêché par les Canucks en 2017.

Durant le match, les fans ont chanté son nom, ce qui a rendu sa mère très émue. On peut la comprendre.

Et ces mêmes partisans ont continué à chanter après le but qui a éliminé le Canada. De la grande classe.

https://twitter.com/TSN_Sports/status/1080651290072338432

Le gardien finlandais a aussi démontré beaucoup de classe en allant donné réconforté DiPietro avant de célébrer avec les siens.

Par contre, bien des gens ont eu beaucoup moins de classe derrière leur écran. Le jeune Maxime Comtois a fait l’objet de plusieurs insultes et commentaires disgracieux après la rencontre. Instagram a même décidé de fermer la section Commentaires sur le compte du jeune attaquant quelques minutes après le but en prolongation…

Le gars n’a que 19 ans… Son plus grand crime aux yeux de certains aura été de ne pas loger une petite rondelle noire en caoutchouc derrière un autre jeune adulte. Pensez-y…

Ce n’est qu’un sport… Un sport amateur en plus. Trop de gens sont méchants. Trop de gens devraient se trouver des projets d’envergure personnels au lieu de vivre strictement à travers ceux des autres.

Et ne me dites pas que Maxime Comtois n’a pas connu un bon tournoi… Peu importe qu’il ait bien joué ou non, il ne mérite pas autant de haine gratuite pour un f*cking jeu de hockey.

Les gens dans l’aréna ont eu de la classe, mais pas ceux devant leur ordi. Ce n’est malheureusement pas surprenant…

Revenons à l’aspect hockey de cette rencontre…

Le coach Tim Hunter a raté une belle occasion de se faire un nom. Il n’aura utilisé Alexis Lafrenière que 5:50 hier soir. Il aura surutilisé certains joueurs qui ne lui ont rien donné du tournoi (ou presque). Il n’aura pas su rallier ses joueurs après sa sortie contre Lafrenière. Pas sûr qu’il sera là l’an prochain, lui…

Quant à Brook et Suzuki, ils ont été bons hier. Surtout Brook. Ils ont réalisé de beaux jeux défensifs.

Mais on aurait aimé les voir en faire encore plus offensivement. Ils ont été blanchis de la feuille de pointage hier. Même chose pour Jesse Ylonen soit dit en passant…

Malheureusement, le Canada aura raté une belle occasion de remporter une médaille chez lui, devant les siens.

Les trois autres matchs

La Suisse a causé l’autre surprise hier soir, en éliminant les Suédois (2 à 0). Le coach des Suisses a encore fait parler de lui en bien. Il fait la job!

À noter que Jacob Olofsson n’a récolté aucun point durant la rencontre.

Voir les programmes canadiens et suédois ne pas être capables de franchir l’étape des quarts de finale est une énorme (et triste) surprise. Comme quoi tout se joue sur la glace, surtout dans un tournoi où chaque ronde n’est disputée qu’avec une rencontre…

Et surtout quand tu mises beaucoup sur ta défensive, mais que ton attaque ne fournit pas.

Les Américains sont parvenus à éliminer la République tchèque (3 à 1). Ryan Poehling n’a pas récolté de point, mais il trône toujours au sommet des pointeurs du tournoi (à égalité avec Morgan Frost, dont le tournoi est terminé). Cayden Primeau a connu un autre fort match… Et il s’est probablement acheté un départ en demi-finale.

Les Russes, quant à eux, ont facilement eu raison des Slovaques (8 à 3). Alexander Romanov a récolté deux mentions d’aide, étant aussi le deuxième joueur le plus utilisé chez les Russes. Il est actuellement le troisième meilleur pointeur du tournoi… Et le meilleur chez les défenseurs.

Romanov affiche aussi le meilleur différentiel de la compétition (plus-10).

Les deux demi-finales seront disputées demain à Vancouver. Alexander Romanov croisera le fer avec Ryan Poehling et Cayden Primeau (Russie vs États-Unis) alors que Jesse Ylonen affrontera l’équipe Cendrillon du tournoi (Finlande vs Suisse).


(Crédit: IIHF)

Au moins un espoir du Canadien (parmi les quatre toujours en vie) aura la chance de jouer pour la médaille d’or samedi. Intéressant…

PLUS DE NOUVELLES